•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième dose : la vaccination sans rendez-vous connaît quelques ratés

Depuis samedi, il est possible de recevoir une deuxième dose de vaccin au Québec pour les personnes admissibles.

Des gens dans un centre de vaccination

Face à l'engouement suscité par l'administration de deuxièmes doses du vaccin d’AstraZeneca, certaines cliniques sans rendez-vous ont connu des ratés.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Face à l'engouement suscité par l'administration de deuxièmes doses du vaccin d’AstraZeneca, certaines cliniques sans rendez-vous se sont retrouvées débordées samedi et des centaines de personnes ont dû rebrousser chemin. La distribution de coupons de rendez-vous a toutefois permis de réguler l'affluence dimanche.

Des milliers de personnes se sont présentées cette fin de semaine dans les cliniques sans rendez-vous pour obtenir une deuxième dose du vaccin d'AstraZeneca. Elles ont fait la file tôt pour obtenir leur vaccin.

Prises au dépourvu par la forte affluence samedi, certaines cliniques sans rendez-vous n'ont eu d'autre choix que de renvoyer des centaines d'intéressés chez eux pour les faire revenir le lendemain. Cela a notamment été le cas de la clinique de Salaberry-de-Valleyfield, sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Ouest, où des aînés, majoritairement âgés de 70 ans et plus, sont repartis bredouilles après avoir attendu debout plusieurs heures.

Il y avait vraiment beaucoup de monde dans la file d'attente samedi. C'était la confusion samedi, c'était mal organisé. On nous a finalement distribué des billets pour revenir, a relaté Janice, une sexagénaire qui a attendu près de trois heures samedi avant de recevoir son fameux coupon. Elle a obtenu sa deuxième dose de vaccin dimanche matin.

Richard, 70 ans, s'est quant à lui plaint d'un manque total de communication. On a attendu des heures et personne ne nous disait rien. Il y avait des gens en chaises roulantes, une énorme foule [...] tout le monde était un peu déboussolé... Pourquoi n'ont-ils pas fait des rendez-vous sur Clic Santé? a-t-il lancé.

Suffisamment de doses

Selon le personnel sur place, près de 1000 personnes se sont présentées samedi pour l'administration de la deuxième dose sans rendez-vous, sans compter les personnes qui venaient se faire vacciner pour leur première dose. Et la file était déjà longue avant même l'ouverture de la clinique.

Le directeur de la vaccination du CISSS de la Montérégie-​Ouest, Dominique Pilon, a cependant assuré lors d'une entrevue que les correctifs ont rapidement été apportés dès l'ouverture des portes, en ajoutant du personnel et en distribuant des coupons.

Tout était planifié, selon le directeur, mais il semble que la présence de nombreuses personnes avant l'ouverture a pris de court les organisateurs. Il fallait aussi s'assurer d'expliquer à tout le monde le fonctionnement, a ajouté le directeur, qui a cependant reconnu que le personnel aurait pu ouvrir les portes plus tôt afin de commencer à distribuer les coupons.

On a quand même bien conclu la journée de samedi, malgré la foule. Tout le monde est reparti soit avec un vaccin, soit avec un rendez-vous. On a suffisamment de vaccins pour les prochains jours de vaccination.

Une citation de :Dominique Pilon, directeur de la vaccination du CISSS de la Montérégie-​Ouest

Même scénario au quartier Dix30, à Brossard, où certains intéressés ont dû rebrousser chemin samedi, puisqu'ils n'avaient pu obtenir de coupons en matinée. Le CISSS a dû rappeler aux gens de ne pas se présenter à l'avance, mais à l'heure du rendez-vous.

Confusion sur l'intervalle entre les doses

Pour être admissible à l’administration des deuxièmes doses du vaccin d'AstraZeneca il faut être âgé de 45 ans et plus et avoir reçu une première dose du vaccin depuis au moins 8 semaines, soit avant le 3 avril. L'intervalle de temps entre les deux doses avait auparavant était fixé à 16 semaines (112 jours).

Néanmoins, lorsque les sites de vaccination risquent de perdre des doses de vaccin, il est permis d’administrer une deuxième dose d'AstraZeneca à une personne ayant reçu une première dose jusqu’à 28 jours avant, selon les informations du conseiller en communication du CIUSSS de l'Est-de-Montréal, Christian Merciari. C'est pourquoi, cette fin de semaine, de nombreuses personnes ayant reçu leur première dose il y a plus de 28 jours ont été refusées en matinée, mais ont pu recevoir leur deuxième dose en fin de journée dans les cliniques sans rendez-vous.

La confusion semble toutefois demeurer puisque le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal confirme que son personnel autorise d'emblée l'administration d'une deuxième dose à partir de 28 jours, se basant sur le protocole d’immunisation du Québec.

Accès à la deuxième dose partout au Québec

Au site de vaccination du stade olympique, 1200 doses étaient disponibles samedi et dimanche, autant le seront lundi et mardi. Elles ont toutes été administrées samedi, mais selon le bilan du CIUSSS de l’Est de l’île de Montréal, environ 400 ont trouvé preneurs dimanche. Le Palais des congrès a également connu une journée moins achalandée que la veille, selon le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. 681 doses ont été administrées samedi.

À l’aréna Martin-Brodeur, dans l'arrondissement de Saint-Léonard, les 500 doses disponibles samedi ont aussi été administrées. 250 doses avaient été prévues dimanche, pus de 260 doses ont finalement été administrées. Au carré Décarie, dans le quartier Côte-des-Neiges, ce sont 485 doses qui étaient offertes samedi et des centaines d’autres le seront dans les prochains jours.

Selon le bilan du CISSS Montérégie-Centre, 735 personnes ont reçu leur deuxième dose au Dix30, dimanche, et 30 coupons ont été distribués pour le lendemain. La vaccination sans rendez-vous a été prolongée sur le site jusqu'à lundi, de 12 h 30 à 19 h 30. En Montérégie, d'autres sites seront dédiés à la vaccination cette semaine à Saint-Césaire et à Saint-Jean-sur-Richelieu.

L’engouement a été le même ailleurs dans la province, notamment à Trois-Rivières, où le personnel n’a pas été en mesure de prendre une pause pour dîner. Certaines personnes y ont attendu de deux à trois heures pour recevoir leur seconde dose. À Québec, toutes les doses avaient déjà trouvé preneurs à 10 h dimanche.

Environ 500 000 Québécois ont reçu une première dose d'AstraZeneca. Un million de doses supplémentaires du vaccin devraient arriver au Canada d’ici la fin juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !