•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biden promet de dire à Poutine qu'il ne le laissera pas « violer » les droits de l'homme

Joe Biden donne un discours.

Le président américain Joe Biden, lors d'un discours à la veille du Memorial Day.

Photo : Reuters / KEN CEDENO

Agence France-Presse

Le président américain Joe Biden a promis dimanche de dire à son homologue russe Vladimir Poutine, lors de leur premier sommet le 16 juin, que les Etats-Unis ne laisseraient pas la Russie « violer » les droits de la personne.

Je vais rencontrer le président Poutine dans deux semaines à Genève, et je dirai clairement que nous ne resterons pas les bras croisés pendant qu'ils violent ces droits, a-t-il déclaré lors d'un discours à la veille du Memorial Day, jour férié pour rendre hommage aux militaires tombés pour la nation.

Le président démocrate a aussi rappelé avoir eu une longue conversation téléphonique en février avec son homologue chinois Xi Jinping.

Je lui ai dit clairement que nous ne pouvions faire autrement que défendre les droits de la personne à travers le monde, car c'est ce que nous sommes, a-t-il dit.

« L'Amérique est unique. Pour nous, le fait que tous les hommes et femmes naissent égaux est une évidence. »

— Une citation de  Joe Biden, président des États-Unis

Joe Biden rencontrera Vladimir Poutine le 16 juin à Genève, en Suisse, dans une période de très vives tensions entre les deux puissances rivales.

Le président américain affiche une grande fermeté à l'égard de la Russie, désireux de marquer la rupture avec son prédécesseur Donald Trump, accusé de complaisance à l'égard du maître du Kremlin.

Mais le président démocrate martèle aussi sa volonté de dialogue. S'il promet de punir à nouveau la Russie si elle continue d'interférer dans notre démocratie, et est allé jusqu'à qualifier son homologue russe de tueur, il assure ne pas vouloir déclencher un cycle d'escalade et de conflit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !