•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux frères morts dans une fusillade à Ottawa : un membre de la famille se confie

Abdulaziz Abdullah, 34 ans, et Mohamad Abdullah, 27 ans, ont été tués par balle vendredi.

Des policiers établissent un paramètre de sécurité dans un stationnement.

Les frères Abdullah ont été blessés et tués dans le stationnement d'un petit centre commercial sur la promenade Alta Vista vendredi soir (archives).

Photo : Radio-Canada / Mathieu Theriault

Radio-Canada

Chez les frères Abdulaziz et Mohamad Abdullah, des repas entamés sont encore dans des assiettes, et leurs souliers sont toujours rangés près de la porte d’entrée.

Ils ne seront plus jamais portés, dit une femme de leur famille, dont l’identité n’est pas dévoilée pour des questions de sécurité.

Les deux hommes âgés de 34 et de 27 ans ont été tués à l’extérieur d’un centre commercial sur la promenade Alta Vista, à Ottawa, vendredi soir. Une personne qui se trouvait à bord d'une voiture a tiré sur eux.

Un troisième frère, Fawaz Abdullah, a reçu une balle dans la jambe. Il a été opéré à l’hôpital. On s’attend à ce qu’il survive à ses blessures.

Selon le Service de police d’Ottawa (SPO), ces tirs étaient intentionnels, et les frères étaient ciblés.

Cette fusillade s’est produite tout juste après 18 h 30. Les frères ont été atteints près de leur voiture, une Range Rover blanche, sur le trottoir à côté d’un stationnement plein, à l’intersection de l'avenue Dorion. On croit qu’ils n’étaient pas armés.

Des témoins qui se trouvaient sur place disent avoir entendu plusieurs coups de feu. Des policiers et des ambulanciers sont arrivés. Le corps de l’un des frères a été trouvé dans le véhicule, l’autre sur le sol.

Les policiers ont posé un drap blanc sur la fenêtre du côté conducteur du VUS ainsi qu'une bâche sur le corps au sol. Avec du ruban jaune, ils ont établi un périmètre tout autour du stationnement et du centre commercial, qui comprend une pharmacie Shoppers et un Tim Hortons.

De l’autre côté de l’avenue, près des corps de leurs amis, un groupe d’hommes de plus en plus nombreux regardait l’opération se dérouler.

Selon la femme de la famille Abdullah, c’est Fawaz qui a alerté ses proches de ce qui venait d’arriver. Ses frères sont morts, a-t-il dit à sa mère et à sa sœur.

Dans la maison, des proches endeuillés sont venus offrir leurs condoléances à la famille frappée par une tragédie inimaginable – trois frères morts ou blessés en une seule soirée – et des policiers y ont monté la garde toute la nuit, dit le membre de la famille.

Des frères connus des policiers

Deux des frères Abdullah avaient des antécédents en lien avec la violence et les gangs de rue.

Abdulaziz Abdullah, ou EZ, a été condamné à plusieurs reprises pour de la violence armée et de la violence de gang. Il devait avoir un procès à Toronto en septembre pour répondre à des accusations de tentative de meurtre.

Les causes de ses condamnations vont de la possession d’armes à feu à la complicité après le meurtre. Il a aussi été condamné pour son implication dans une fusillade survenue en 2008 dans le sud d’Ottawa, elle aussi liée à un gang.

En 2011, Abdulaziz a été arrêté pour avoir brandi une arme à feu dans le but de chasser les invités d’une fête dans un hôtel. Il s’est ensuite barricadé dans une chambre avant d’avoir une confrontation avec la police qui a duré six heures. Il a été déclaré coupable de possession et d’usage négligent d’une arme à feu.

Pourtant, des dossiers judiciaires racontent l’histoire d’une famille qui a essayé de l’écarter d’une vie de criminalité.

Il a immigré du Koweït â l’âge de sept ans, selon le jugement lié à l'épisode de l’hôtel. Après avoir eu des démêlés avec la justice et avec ce que sa famille considérait comme des amis indésirables, la famille est retournée au Koweït.

Abdulaziz est revenu au Canada en 2007, et les condamnations ont continué.

En 2016, il a plaidé coupable d’avoir été complice et conducteur dans l'homicide de Sharif Said, en 2015.

Fawaz, ou Caesar, a été déclaré coupable de deux accusations de meurtre en lien avec une fusillade au volant en 2014. Il a plaidé coupable à d’autres accusations en lien avec des armes à feu, en 2016, qui l’ont mené à une sentence de trois ans et 131 jours de prison.

Ils ont payé leur dette

Malgré leurs erreurs, ils ne méritaient pas d’être la cible de tant de violence, a déploré le membre de leur famille.

Les trois frères, de même que leur sœur et leur mère, sont les seuls membres de la famille qui habitent à Ottawa, dit la femme. Elle ajoute qu’ils étaient dévoués à leur mère et à leur famille.

Mais quand ils étaient avec des gars dans la rue, ils devenaient d’autres personnes, dit-elle.

Chaque fois qu’ils quittaient la maison, ils avaient peur que ce soit leur dernier jour sur Terre à cause de leurs erreurs dans le passé, continue la femme.

Elle ajoute que les frères ont grandi dans un quartier difficile. Pendant certains épisodes, les membres de la famille, des musulmans pieux, se sont distanciés d'eux.

Malgré leur passé négatif, ils restaient aimés et respectés, et ils avaient une famille. Ils étaient vraiment des victimes.

Une citation de :Un membre de la famille d'Abdulaziz et Mohamad Abdullah

Mais dans les dernières années, ils ont grandi et sont devenus des adultes, poursuit leur proche. Ils ont récemment célébré l’Aïd ensemble et ils planifiaient bientôt faire un jardin.

Leur mère, dit la femme, refusait de les quitter, car elle craignait qu’ils prennent le mauvais chemin pour de bon.

Vendredi soir, Abdulaziz et Mohamad ne s’attendaient pas à mourir, s'attriste leur proche. Ils étaient simplement en train de passer du temps entre frères, innocemment, dans le stationnement.

Ils ont remboursé leur dette à la société, croit-elle.

La police cherche des informations

Depuis la fusillade de vendredi, les policiers d’Ottawa ont trouvé une Acura blanche stationnée près du chemin Richmond, dans le sud de Kanata. Selon leurs sources, la voiture aurait été volée à Toronto.

On croit qu’il s’agit du véhicule qui a été utilisé lors de la fusillade.

Les frères Abdullah sont les victimes du cinquième et du sixième homicide de l’année 2021 à Ottawa.

Le SPO recherche trois suspects en lien avec ce double homicide et pour une tentative de meurtre sur une troisième personne. Des mandats d'arrêt ont été lancés à la grandeur du pays.

Les policiers ne croient pas que cet événement soit relié à l’homicide d’Abdulqadir Yusud, survenu mercredi soir. Ils demandent à toute personne ayant des informations de joindre l’unité des homicides.

Avec les informations de Shaamini Yogaretnam, de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.