•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Restaurants et gyms « fébriles » à la veille d'un retour en zone orange

Des chaises placées sur des tables d'un restaurant désert.

De nombreux restaurants au Québec pourront rouvrir leurs portes à compter du 31 mai. Les restaurateurs des MRC de l'Islet, de Montmagny, de Robert-Cliche et de Beauce-Sartigan devront toutefois attendre une semaine de plus.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Trois jours après la fin du couvre-feu et l’ouverture des terrasses, la région de la Capitale-Nationale et presque l’entièreté de Chaudière-Appalaches s’apprêtent à passer en zone orange, lundi. Le retour en affaires des restaurants et des salles de musculation soulage ces industries à bout de souffle, qui espèrent que cette énième réouverture sera, cette fois-ci, la bonne.

À quelques heures d’accueillir enfin sa clientèle avec des kwe! hospitaliers, les émotions se bousculent chez Steeve Gros-Louis, propriétaire depuis 22 ans du restaurant Sagamité. 

Beaucoup de nervosité, mais beaucoup de fébrilité, aussi, admet celui pour qui le déconfinement prend des allures d’arrivée à bon port, après la traversée de plusieurs tempêtes.

Steeve Gros-Louis, propriétaire du restaurant Sagamité

Steeve Gros-Louis, propriétaire du restaurant Sagamité

Photo : Radio-Canada / Érik Chouinard

Le 2 décembre 2018, un incendie a ravagé le restaurant-amiral de Wendake, ébranlant fortement l’entreprise. Quinze mois plus tard, c’est la pandémie de COVID-19 qui s’abattait sur Sagamité, frappant avant même que son établissement phare du village huron ait eu le temps de renaître de ses cendres.

Des eaux plus calmes se dessinent maintenant à l’horizon, mais l’avenir s’annonce encore semé d’embûches.

L’absence de tourisme international pour un deuxième été consécutif dans les rues du Vieux-Québec promet de faire particulièrement mal aux restaurants situés à l’intérieur des fortifications, déjà fatigués de prospecter de la main-d’oeuvre.

Entre l’automne et aujourd’hui, on a perdu jusqu’à 50 % de notre personnel. Ça, ça nous fait très, très mal. Ça fait 22 ans qu’on est ouvert, et certains travailleurs nous suivent depuis 15, 16, 17 ans. 

Une citation de :Steeve Gros-Louis, propriétaire des restaurants Sagamité

La réouverture du restaurant Sagamité de la rue Saint-Louis, prévue le 2 juin pour avoir le temps d’apprêter et de fumer le gibier qui fait sa renommée, se déroulera avec un personnel complet.

Le restaurant Sagamité est une perte totale.

Le restaurant Sagamité était une perte totale au lendemain de l'incendie qui l'a ravagé, le 2 décembre 2018.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

La pénurie risque toutefois de rattraper l’entreprise à la fin de l’année.

Lorsqu’on va rouvrir à Wendake, à partir du 1er décembre prochain, ça va être une catastrophe pour nous, s’inquiète le propriétaire.

Le Mega Fitness Gym, un gros nuage au-dessus de l'industrie

À la veille de leur réouverture en zone orange, les salles de musculation sont fébriles d’accueillir à nouveau les sportifs et les sportives.

C’est beaucoup d’effervescence, on a très hâte d’accueillir nos clients! confie Claire Tremblay, la présidente d’Énergie Cardio, qui verra 21 de ses centres rouvrir ses portes, lundi.

Des poids sur une étagère.

L'entraînement individuel pourra rependre dans les gyms à compter du 31 mai dans les régions qui passeront en zone orange.

Photo : Facebook/Thor Gym

En mars, un passage-éclair en zone orange a permis de constater l’engouement des Québécois et des Québécoises pour la mise en forme, après plusieurs mois de confinement. 

Puis survint l’éclosion-monstre du Mega Fitness Gym, un épisode que l’industrie espère mettre rapidement derrière elle.

Ç’a mis un gros nuage au-dessus de notre industrie, admet Claire Tremblay. Par contre, je pense qu’il faut mettre en lumière les gyms qui sont ouverts depuis février, qui appliquent beaucoup de rigueur et qui n’ont pas eu d’éclosion.

À l’académie de boxe Empire Académie, la directrice Ève Fortin ne compte pas faire table rase des leçons apprises, parfois à la dure, pendant la pandémie.

Des boxeurs à l’entraînement

La boxe pourra reprendre au Centre sportif Empire Académie à partir du lundi 31 mai.

Photo : Radio-Canada / Martine Côté

À défaut de pouvoir s’entraîner à l’intérieur, le centre a décidé de sortir ses équipements, là où distanciation physique et règles sanitaires se conjuguent avec moindre risque et grand air.

Probablement que ça va rester tout l’été. La structure extérieure va rester, la terrasse va rester occupée!

Dans les gyms, seul l’entraînement individuel sera permis à compter de lundi dans les régions en zone orange. 

Les entraînements de groupe recevront l’aval des autorités à la mi-juin - à condition que la situation sanitaire poursuive sa trajectoire.

Avec les informations de Caroline Lacroix et Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !