•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario remplacera son médecin hygiéniste en chef

Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste de la région de Kingston, succédera au Dr David Williams

Le David Williams à Queen's Park.

Le Dr David Williams prend sa retraite. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Ontario annonce qu'il déposera lundi une motion devant l’Assemblée législative pour nommer le Dr Kieran Moore comme prochain médecin hygiéniste en chef, en remplacement du Dr David Williams.

Le Dr Williams avait été nommé à ce poste en 2016. Son mandat devait d'abord se terminer en février, mais celui-ci avait été prolongé jusqu'en septembre en raison de la pandémie. Le gouvernement avait alors fait valoir qu'il avait besoin de stabilité.

Le médecin prendra finalement sa retraite le 25 juin 2021.

Le Dr Kieran Moore, lui, est médecin hygiéniste de la région sanitaire de Kingston, Frontenac, Lennox et Addington depuis 2017.

Alors que nous continuons de vacciner un nombre croissant d’Ontariennes et d’Ontariens et de déployer notre Plan d’action pour le déconfinement dans les semaines à venir, les années d’expérience du Dr Moore à travailler dans la santé publique seront essentielles au moment où nous commençons graduellement à lever les mesures de santé publique, déclare la ministre de la Santé, Christine Elliott, par voie de communiqué.

Kieran Moore au quartier général de la santé publique de Kingston.

Le Dr Kieran Moore a également été, entre autres, à la tête du réseau de recherche canadien sur la maladie de Lyme.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Avant même la confirmation de la nomination de source officielle, l’infectiologue Isaac Bogoch avait souligné dans un message sur Twitter qu’il s’agissait d’un excellent choix.

Il a navigué adroitement à Kingston durant la pandémie, selon le Dr Bogoch. Les deux médecins sont membres du groupe de travail provincial sur la distribution du vaccin.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

La gestion de la pandémie du Dr Williams a fait l'objet de critiques. Certains lui ont reproché de manquer de leadership et de donner des directives floues. Des professionnels du milieu de la santé ont réclamé son départ, entre autres en septembre 2020.

Des rapports de la vérificatrice générale et de la commission d'enquête sur la COVID-19 dans les foyers de longue durée ont déploré sa lenteur à agir au cours de la première vague.

Le premier ministre Doug Ford, la ministre Christine Elliott et le Dr David Williams lors d'une conférence de presse.

Le premier ministre Doug Ford a maintes fois réitéré sa confiance envers le Dr David Williams depuis le début de la pandémie. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Le premier ministre Doug Ford avait répété à maintes reprises que ses décisions s'appuyaient sur les recommandations du Dr Williams.

Cette semaine, toutefois, M. Ford a tenu à mener des consultations rapides au sujet de la réouverture des écoles auprès d'experts, d'institutions et d'organisations du milieu scolaire avant de prendre une décision.

Le premier ministre avait déclaré qu'il était au courant de l'opinion du Dr Williams, qui est favorable au retour en classe, mais qu'il voulait connaître l'opinion d'autres experts et parties en cause sur la question.

Dans un communiqué dimanche, le gouvernement de l’Ontario remercie le Dr Williams de ses loyaux services envers la province, et d'avoir retardé sa retraite.

Nous sommes extrêmement reconnaissants de sa direction chevronnée à la barre de la réponse de la province à la pandémie pour protéger nos collectivités contre la COVID-19 et ses répercussions dévastatrices, écrit la ministre Elliott.

Le Dr Williams a également été, par le passé, médecin hygiéniste pour la région sanitaire du district de Thunder Bay.

Si la motion du gouvernement est acceptée, le Dr Moore prendra ses fonctions à compter du 26 juin 2021, mais travaillera aux côtés du Dr Williams quelques semaines à partir du 7 juin pour assurer une transition harmonieuse.

En Ontario, le mandat du médecin hygiéniste en chef est de 5 ans, avec la possibilité de reconduire ce mandat pour une autre période de 5 ans.

Le NPD dubitatif

Le Nouveau Parti démocratique ontarien, qui représente l'opposition officielle dans la province, s'inquiète de voir le Dr Williams quitter avant la fin de la pandémie.

Dans un communiqué émis dimanche après-midi, la cheffe du parti, Andrea Horwath, se demande ce qui a pu pousser le Dr Williams à quitter.

C'est louche qu’une autre personne qui dirige [l'équipe de] réponse à la pandémie de Doug Ford quitte avant la fin de la pandémie - d’abord le général Hillier, et maintenant le Dr Williams.

Mme Horwath fait référence au général à la retraite Rick Hillier, qui a quitté son poste de directeur du groupe de travail ontarien sur la distribution du vaccin au tout début de la distribution du vaccin.

Les médecins hygiénistes en chef de l'Ontario sont choisis par un comité multipartite. Pourquoi Doug Ford saute-t-il ce processus pour abandonner un autre joueur au cœur de son équipe?, se demande Mme Horwath dans le communiqué.

De son côté, dans un courriel envoyé à Radio-Canada dimanche après-midi, le chef du Parti libéral de l'Ontario, Steven Del Duca, a confirmé que son parti appuyait la nomination.

Les libéraux de l’Ontario appuient la nomination du Dr Kieran Moore au poste de prochain médecin hygiéniste en chef de l’Ontario et souhaitent au Dr Williams tout le succès possible alors qu’il se prépare à partir. Je voudrais souligner l’importance de l’indépendance du Dr Moore et sa capacité à dire la vérité aux gens au pouvoir sans crainte. Doug Ford ne devrait plus jamais ignorer les conseils du [médecin hygiéniste en chef] de l’Ontario, peut-on lire dans le courriel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !