•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gel provoque des dommages aux agriculteurs de l'Abitibi-Témiscamingue

Un plant de maïs touché.

Ce plant de maïs a été endommagé par le gel.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morissette

Radio-Canada

Le gel des derniers jours a surpris les agriculteurs de l'Abitibi-Témiscamingue.

Plusieurs ont d'ailleurs constaté des dommages à leurs cultures.

Vendredi, la Financière agricole du Québec a reçu une vingtaine d'avis de dommages et n'écarte pas la possibilité qu'il y ait beaucoup plus de fermiers touchés.

Selon le directeur territorial, Marc Dickey, le gel a été fatal pour plusieurs cultures, notamment le canola, le soya et le maïs.

Au cours des prochains jours, on devrait avoir une idée plus précise de l'ampleur du gel qu'on a connu tant au Témiscamingue qu'en Abitibi ou ailleurs au Québec, dit-il.

Ce que ça a comme effets, c'est que ça vient brûler ce qui a commencé à pousser. Dans certains cas, ça va retarder la croissance, mais dans d'autres cas, ça va venir détruire le plan lui-même. Dans un cas, c'est une indemnisation partielle pour faire [semer à nouveau] et dans d’autres cas, ça va être une indemnisation parce que la récole est détruite, ajoute le responsable.

Par ailleurs, la Financière agricole a rendu public le rapport sur l’état des cultures au Québec au 25 mai 2021.

Il en ressort qu'avec un printemps hâtif, les semis des cultures céréalières, du maïs-grain, des protéagineuses et de pommes de terre avancent bien dans la région.

En revanche, la production acéricole a baissé cette année et la financière agricole pourrait devoir indemniser les propriétaires touchés et qui sont assurés pour ce genre de culture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !