•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’envoi des remises de la SGI coûtera près de 1 million $

La société d’État indique que ses clients devraient recevoir leur chèque d’ici la mi-juin.

Les bureaux de la Société d'assurances de la Saskatchewan.

La SGI affirme que l’envoi des chèques de remises respecte les délais annoncés en février dernier.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

La Société d'assurances de la Saskatchewan (SGI) rapporte que les frais d’impression et d’envoi de plus de 700 000 chèques de remises devraient s’élever à environ 938 000 $.

La SGI précise que ce montant comprend l’affranchissement, les enveloppes, le papier, le traitement des dossiers et l’impression des chèques.

Il s’agit d’une somme importante, il n’y a aucun doute là-dessus. Par contre, lorsqu’on parle de remettre 285 millions de dollars aux contribuables, cela met le montant en perspective, souligne le porte-parole de la société d’État, Tyler McMurchy.

C’est un projet majeur. Nous devons livrer les remises dans un court laps de temps.

Une citation de :Tyler McMurchy, porte-parole, Société d’assurances de la Saskatchewan

La SGI a retenu les services de Symcor, une entreprise de traitement des paiements basée en Ontario, pour la distribution des chèques. Elle précise qu’une fois imprimées, les remises sont envoyées par ordre aléatoire, et non par ordre alphabétique ou par date de naissance.

Nous ne voulons pas que les gens s'inquiètent. Il se peut que des personnes qui vivent à la même adresse reçoivent leur chèque à des moments différents, note M. McMurchy.

Les clients devraient recevoir leur chèque d’ici le milieu du mois de juin. Tyler McMurchy recommande aux Saskatchewanais d’attendre jusqu’au 30 juin avant de contacter la SGI s’ils n’ont toujours pas reçu leur remise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !