•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario peut reporter la date d’expiration de milliers de doses d’AstraZeneca

Ces vaccins devaient expirer le 31 mai et pourront maintenant être utilisés jusqu'au 1er juillet.

Un travailleur de la santé ouvre une boîte de vaccins Astrazeneca dans un centre de vaccination à Bierset en Belgique.

Des pharmaciens s'inquiétaient d'avoir à écouler des dizaines de milliers de doses avant lundi.

Photo : Reuters / YVES HERMAN

Radio-Canada

L'Ontario dit avoir reçu l’autorisation de Santé Canada pour reporter la date de péremption de milliers de doses du vaccin d'AstraZeneca-Oxford contre la COVID-19.

Une porte-parole de la ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré samedi matin que la date de péremption de ces lots pourra passer de six à sept mois, une décision prise après un examen des données sur la stabilité.

Ces vaccins, qui devaient expirer le 31 mai, pourront désormais être utilisés jusqu'au 1er juillet 2021.

L'Ontario a suspendu l’administration des premières doses du vaccin d'AstraZeneca au début du mois de mai en raison d’une augmentation de rares cas de thromboses.

Cette semaine, la province a recommencé à offrir le vaccin d'AstraZeneca comme deuxième injection aux gens qui ont reçu leur première dose entre le 10 et le 19 mars dans des pharmacies de Toronto, Windsor et Kingston, ainsi que chez certains fournisseurs de soins primaires.

Les pharmaciens participants craignaient d’avoir à se dépêcher cette fin de semaine pour écouler quelque 45 000 doses près d’expirer et éviter ainsi de gaspiller des vaccins.

Le président de l'Association des pharmaciens de l'Ontario se réjouit de la décision de Santé Canada.

C'est une bonne nouvelle, affirme Justin Bates, même si je vois bien que cela va générer beaucoup plus de questions, pour que les gens puissent continuer à donner un consentement éclairé.

M. Bates raconte que les pharmacies dans différentes régions de l'Ontario ont redoublé d'efforts pour vacciner les gens et éviter que des doses soient perdues. Il assure que cela va se poursuivre.

Cela prolonge la durée de vie plus longue et réduit le risque de perte; c'est une bonne chose, a-t-il ajouté.

Une personne reçoit le vaccin d'AstraZeneca qui lui est administré par un travailleur de la santé.

L'Ontario a recommencé cette semaine à donner le vaccin d'AstraZeneca dans les pharmacies, comme deuxième dose.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Des contrôles de qualité ont retardé la livraison de milliers de doses cette semaine.

Les Ontariens qui ont reçu une première dose d’AstraZeneca plus tard ce printemps pourront recevoir leur deuxième dose prochainement, avec un intervalle de 12 semaines.

Le bioéthicien de l’Université de Toronto Kerry Bowman salue lui aussi la décision.

Il est extrêmement important que rien ne soit gaspillé, a-t-il déclaré.

M. Bowman conçoit que ce changement va faire peur à bien des gens, mais il rappelle que les dates de péremption initiales avaient été fixées avec beaucoup de prudence. Je ne m’inquièterais pas de ça, a-t-il ajouté.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !