•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police britannique confond une mine de bitcoins avec une ferme de cannabis

Une multitude de processeurs alignés sur une immense étagère.

Câbles, bouches de ventilation visibles, chaleur importante... Des signes classiques indiquaient qu'une ferme de cannabis était présente.

Photo : Radio-Canada / Bahador Zabihiyan

Agence France-Presse

La police britannique a déclaré avoir démantelé une mine de bitcoins qui détournait de l'électricité dans la région de West Midlands, au centre du pays, là où les forces de l'ordre pensaient trouver une ferme de cannabis.

Nous avons exécuté un mandat pour drogue dans une zone industrielle de Black Country et découvert une mine de cryptomonnaie qui volait des milliers de livres sterling d'électricité, a affirmé dans un communiqué la police jeudi.

Les cryptomonnaies comme le bitcoin fonctionnent grâce à un réseau décentralisé : des réseaux d'ordinateurs indépendants valident les transactions partout dans le monde.

Les participants et participantes, ou mineurs, utilisent des processeurs puissants pour réaliser des équations complexes qui prouvent leur participation et recevoir automatiquement des bitcoins, une activité très gourmande en énergie.

Nous avions appris que de nombreuses personnes visitaient les lieux, qu'il y avait beaucoup de câbles et des bouches de ventilation visibles, et un drone de la police avait détecté une source considérable de chaleur, explique le même communiqué.

Ce sont des signes classiques qu'une ferme de cannabis est présente; mais des agents se sont rendus sur place et ont trouvé une centaine d'ordinateurs connectés entre eux, une partie de ce que nous estimons être un réseau de minage de bitcoins, continue-t-il.

De ce que je sais, miner des cryptomonnaies n'est pas illégal en soi, mais voler de l'électricité l'est, a expliqué la sergente Jennifer Griffin, en ajoutant qu'aucune arrestation n'a été réalisée, car il n'y avait personne sur les lieux. Le matériel a été saisi.

Une activité lucrative, mais coûteuse pour la planète

Transformer de l'électricité en bitcoins peut être une activité très lucrative : depuis un an, le bitcoin a vu sa valeur augmenter de quasi 400 %, et il s'échangeait vendredi pour près de 37 000 dollars américains, soit environ 44 674 dollars canadiens.

Mais la consommation intensive d'électricité que requiert le minage de bitcoins fait que celui-ci est peu répandu en Europe.

Son empreinte écologique a d'ailleurs poussé le patron de Tesla, Elon Musk, à refuser les paiements en bitcoins pour ses véhicules électriques, après avoir vanté les mérites des cryptomonnaies au début de l'année.

Selon le Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index (CBECI), les mines de bitcoins consommeraient environ 114 térawattheures (TWh) sur une base annualisée, soit 0,5 % de la production d'électricité mondiale, ou un peu plus que la consommation des Pays-Bas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !