•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En images | Première soirée sans couvre-feu à Trois-Rivières

Des gens marchent sur une rue piétonne.

La rue des Forges retrouve tranquillement son action habituelle.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Les Trifluviens étaient nombreux à profiter du beau temps et du relâchement des mesures sanitaires.

De petits groupes se sont rassemblés dans les parcs, soit pour un pique-nique ou une partie de volleyball.

Des jeunes jouent au volleyball dans un parc.

Avec la levée du couvre-feu, la partie de volleyball pourra s'étirer en soirée.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Des jeunes jouent au spikeball dans un parc.

Maintenant qu'ils ne sont plus pressés par le temps, il est plus facile de se réunir entre amis au parc.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Plusieurs restaurants du centre-ville de Trois-Rivières affichent complet vendredi et samedi soir.

Des gens sur une terrasse de restaurant

Des vêtements chauds étaient nécessaires pour profiter des terrasses vendredi soir.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Des personnes assises à une terrasse de restaurant.

Le temps frais n'a pas rebuté les amateurs de terrasses.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

De nouveaux revenus pour les restaurants

La tombée du couvre-feu rend plusieurs restaurateurs de Trois-Rivières fébriles à l'idée de recevoir des clients plus tard ce soir. Ils pourront ajouter des services et fermer à minuit et l'arrêt du service de l'alcool à 23 heures.

Sans augmenter la capacité physique des restaurants, la prolongation des heures d’ouverture permet tout de même de recevoir plus de clients.

Ça va être vraiment plus intéressant de vivre des belles soirées les week-ends et la semaine aussi d'ailleurs, estime le directeur des communications de la microbrasserie Le temps d’une pinte. L’établissement a reçu son plus grand nombre de réservations depuis le retour en zone orange.

Les restaurants sont nombreux à afficher complet vendredi et samedi. D’autres s’attendent à de nombreuses réservations de dernière minute. Les propriétaires du Randolph à Trois-Rivières ont même senti une baisse de fréquentation depuis l’annonce de la levée du couvre-feu. Ils croient que les clients attendaient de pouvoir jouer plus longtemps à leurs jeux préférés.

Accueillir les clients des autres régions

Des restaurateurs se réjouissent également de ne plus devoir demander des pièces d'identité aux gens et refuser les visiteurs des zones rouges. Pour beaucoup, c'était une exigence de la santé publique qui menait parfois à des échanges houleux entre employés et clients.

J’ai une cliente régulière de Montréal qui m’a appelée pour me demander si c’était vraiment vrai, si elle avait le droit de venir manger aujourd’hui. Je lui ai dit : Bien oui madame, ça va nous faire plaisir, on va pouvoir vous accueillir”, raconte Valérie Lajoie, directrice adjointe des restaurants Angélie, Madame Woo et Bob.

Les restaurateurs devront toutefois continuer de tenir un registre de leurs clients en cas d’éclosion dans l’établissement.

L'industrie de la restauration attend avec grande impatience le passage en zone jaune. Si la situation épidémiologique continue de s'améliorer en Mauricie et au Centre-du-Québec, ce retour en zone jaune est prévu pour le 14 juin. Les groupes de personnes provenant de deux résidences différentes pourront alors manger à la même table.

Spectacles et cinéma à des heures normales

La fin du couvre-feu offre une véritable bouffée d'oxygène au milieu de la culture. À partir de ce soir, les cinémas, théâtres et autres salles pourront présenter leur spectacle plus tard.

C’est une nouvelle étape qui réjouit la directrice des arts de la scène de Culture Trois-Rivières qui estime qu'il sera possible de retrouver une partie de la spontanéité qui rend certains spectacles si magiques. Le couvre-feu, c’est un frein à l’élan. On va pouvoir poursuivre la soirée si le plaisir est là. Ça va enlever un stress et ça va ajouter du plaisir, affirme Mélanie Brisebois.

Au cinéma, les séances plus tôt empêchaient plusieurs personnes de se rendre dans les salles. Une autre bonne nouvelle [c’est] qu’on a une belle liste de films québécois qui s’en viennent, promet Joël Côté, copropriétaire du cinéma Le Tapis rouge.

Un retour en zone jaune pour le milieu culturel signifiera plus de spectateurs dans les salles de spectacle et les cinémas. La distance entre eux passera alors de deux mètres à 1,5 m. Le Tapis rouge pourra alors atteindre 45 à 50 % de sa capacité habituelle. Joël Côté estime que ça rassure les distributeurs qui souhaitent rentabiliser leurs films.

Avec les informations de Marc-Antoine Bélanger et Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !