•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Première Nation Long Lake 58 déclare l’état d’urgence

Un panneau souhaite la bienvenue aux visiteurs près d'un centre touristique où sont exposés des bateaux de drave.

La Premiere Nation Long Lake 58 est voisine de Longlac, une des communautés qui forme la municipalité de Greenstone.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

La Première Nation Long Lake 58, près de Longlac, a déclaré l’état d’urgence jeudi après l’identification de 22 cas de COVID-19 dans la communauté.

Nous sommes profondément inquiets d'apprendre que 22 cas de COVID-19 existent dans notre petite communauté de 535 personnes, a déclaré la cheffe de Long Lake 58, Judy Desmoulin.

« Nous ne disposons pas des ressources nécessaires pour faire face à la situation et nous avons besoin d'une aide gouvernementale extérieure pour lutter contre cette éclosion. »

— Une citation de  Judy Desmoulin, cheffe de la Première Nation Long Lake 58,

Un confinement de toute la communauté a été mis en place jeudi. Le magasin général restera fermé jusqu’à nouvel ordre.

Mme Desmoulin espère que la vaccination, en particulier celle des adolescents, permettra de freiner la propagation du virus.

Vendredi midi, le Bureau de santé du district de Thunder Bay a fait état dans son bilan de 18 nouveaux cas, dont un seul dans la ville du même nom.

Il s’agit de la plus forte augmentation depuis le 3 avril.

L’Hôpital de Geraldton a confirmé que 17 de ces cas se trouvent dans la municipalité de Greenstone et dans les communautés autochtones des environs.

En date du 22 mai, le Bureau de santé du district de Thunder Bay (BSDTB) avait offert une première dose à 50 % de la population de son territoire.

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay met à jour ses données concernant la vaccination une fois par semaine.

Encore une forte hausse dans la région de Timmins

Le Bureau de santé Porcupine (BSP) a ajouté 41 nouveaux cas de COVID-19 en début d'après-midi vendredi, environ 2 fois plus que la veille.

Parmi ces nouvelles infections, 27 sont dans le secteur de Timmins, 9 se trouvent dans les communautés de la route 11 et les 5 autres sont dans la région des baies James et d’Hudson.

Le Bureau de Santé Porcupine a aussi indiqué que les passagers du train qui est parti de Moosonee vers Cochrane le 27 mai à 17 h pourraient avoir été exposés au coronavirus, surtout ceux qui étaient dans le wagon numéro 2 et assis dans les rangées 10 à 14.

Il y a 307 cas actifs dans le district sanitaire de Porcupine, soit près des trois quarts des cas actifs du Nord de l’Ontario.

La région représente seulement 10 % de la population nord-ontarienne.

Le Bureau de Santé Porcupine a offert une première dose de vaccins à 55 % de la population du district.

Situation stable ailleurs dans le Nord

Les Services de santé du Timiskaming ont ajouté 3 cas à leur bilan, ainsi que 5 guérisons. Il y a un seul cas actif dans ce district.

Il y a eu aussi un cas détecté dans le district sanitaire du Nord-Ouest. La situation est identique du côté des districts sanitaires de North Bay-Parry Sound et de Sudbury.

L’administration des deuxièmes doses s'est accélérée dans la région de Sudbury, celles-ci représentant la grande majorité des 3924 doses administrées dans les dernières 24 heures.

Environ 9 % de la population du territoire de Santé publique Sudbury et districts est complètement vaccinée.

Au moment de la publication, Santé publique Algoma n’avait pas annoncé de nouveaux cas vendredi.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !