•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu à Fort La Tour : la police veut identifier deux suspects

Des pompiers près de la structure de Fort La Tour.

Les pompiers ont réussi à maîtriser l'incendie au lieu historique, mais le bâtiment principal a subi d'importants dommages.

Photo : Avec la gracieuseté de Joe Comeau

Radio-Canada

La police de Saint-Jean cherche à identifier deux individus en lien avec un incendie survenu au lieu historique national du Canada Fort-La-Tour le 19 mai dernier. Jugé suspect par l’unité des crimes majeurs, le feu a endommagé l’entrée du site archéologique.

La police a fourni deux photos et elle demande à quiconque pouvant identifier ces personnes ou ayant de l’information concernant l’incendie de communiquer avec elle ou Échec au crime.

L’incendie s’est déclaré tôt le matin du lundi 19 mai. Les pompiers ont pu l’éteindre en une vingtaine de minutes, mais l'entrée du fort a été lourdement endommagée.

Une personne prenant une photo en se tenant sur un petit mur de roches.

L'une des personnes que veut identifier la police de Saint-Jean concernant le feu de Fort La Tour

Photo : Police de Saint-Jean

Le feu a aussi fait fondre une partie d’un banc à quelque 200 mètres du bâtiment.

Patrimoine acadien

Une personne habillée en noir marchant en plein jour sur du gazon.

L'autre personne que veut identifier la police.

Photo : Police de Saint-Jean

Le Fort La Tour a été construit au XVIIe siècle par Charles de Saint-Étienne de La Tour, alors gouverneur de l’Acadie.

Le lieu devenu célèbre a été l’un des premiers comptoirs français de traite de fourrures avec les Autochtones de la région.

Le directeur général de l’Association régionale de la communauté francophone de Saint-Jean, Michel Côté, avait dit peu après l’incendie que le Fort La Tour illustrait une présence française dans la région depuis longtemps.

De son côté, la présidente du lieu historique, Beth Hatt, s’était dite attristée par les dégâts. Elle travaillait depuis six ans à un projet de reconstruction dont on estime le coût à 1,8 million de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !