•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

442 hectares de milieux naturels seront protégés à perpétuité à Eastman

Un sentier dans une forêt en été

Ce sont 442 hectares de milieux naturels qui seront protégés à perpétuité dans le secteur d’Eastman.

Photo : getty images/istockphoto / rstpierr

Radio-Canada

Ce sont 442 hectares de milieux naturels qui seront protégés à perpétuité dans le secteur d’Eastman, a annoncé Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien.

C’est la plus grosse transaction de Corridor appalachien, explique-t-elle au micro de l’émission matinale Par ici l’info, vendredi. C’est près de 5 % du territoire de la municipalité qui, d’un coup, vient d’être protégé, poursuit-elle.

La transaction, qui avoisine les 3 millions de dollars, a été soutenue par de nombreux partenaires financiers, explique Mme Lelièvre. Ça a pris une année de travail très soutenue, mais ça s’est bien passé. La famille se sentait interpellée. Ils ont fait le choix de vendre, mais ils étaient soulagés que ça soit entre les mains d’un organisme de conservation. Ils ont maintenant l’assurance que la propriété va rester dans son état naturel pour toujours, dit-elle.

Ces 442 hectares sont des terres privées qui appartenaient à Louis-Charles et Marguerite Simard depuis plus de 60 ans. Une famille qui avait développé un grand attachement à leur propriété, souligne Mélanie Lelièvre. Le père avait acheté le terrain pour en faire un aménagement forestier. Après son décès, il a été légué à sa femme, Marguerite Simard, qui a maintenu le fort pendant plus de quarante ans, ajoute Mme Lelièvre.

En 2004, après le décès de Mme Simard, la terre a été léguée à ses 12 enfants. Les discussions entre la famille et Corridor appalachien ont débuté il y a près de trois ans. On [craignait] de voir une propriété exploitée intensément, mais finalement, on a vu des milieux forestiers vraiment en pleine santé, de qualité avec une belle diversité, de beaux milieux humides, souligne la directrice générale de Corridor appalachien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !