•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa et le CP s'entendent sur un « échéancier accéléré » pour Lac-Mégantic

Une locomotive du CP roule sur un chemin de fer.

En théorie, les trains transportant des matières dangereuses ne traverseront plus le centre-ville de Lac-Mégantic dans deux ans.

Photo : cpr.ca

Radio-Canada

Le gouvernement Trudeau annonce s'être entendu avec le Canadien Pacifique (CP) pour terminer le projet de voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic en 2023.

Les deux parties ont établi un échéancier accéléré, a fait savoir par communiqué le cabinet du ministre des Transports du Canada, Omar Alghabra, jeudi soir.

L'échéance de 2023 avait été remise en question dans les derniers jours par le CP, qui la jugeait irréaliste.

Cette sortie avait d'ailleurs poussé la Chambre des communes à adopter une motion invitant le gouvernement Trudeau à fournir d'ici vendredi un plan détaillé des phases de construction de la voie de contournement, qui permettrait d'éviter d'autres drames comme celui qui a fait 47 morts au centre-ville en 2013.

Omar Alghabra, en conférence de presse

Le ministre des Transports Omar Alghabra

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Dans son communiqué publié jeudi soir, le gouvernement assure que l'accord conclu avec le CP représente une étape importante en vue d'obtenir les plans et devis ainsi que les autorisations réglementaires nécessaires à la réalisation du projet.

Il indique également que l'entente inclut la réalisation de plusieurs études au cours des prochaines semaines portant sur la qualité des sols, de l'eau, de l'habitat du poisson et sur les niveaux sonores ambiants.

Plusieurs questions demeurent toutefois en suspens.

La semaine dernière, le CP soulignait par exemple que la seule solution réaliste pour arriver à compléter la voie de contournement en 2023 serait de commencer les travaux dès cet automne plutôt qu'au printemps 2022, comme prévu. Il faudrait aussi que le gouvernement accepte tous les risques financiers liés au projet, selon lui.

Or, le communiqué transmis aux médias n'aborde pas directement ces sujets, et le site web du gouvernement Trudeau mentionnait toujours jeudi soir que la construction de la voie s'effectuerait entre 2022-2023.

Un plan des tracés en question.

Les tracés actuel et accepté de la voie de contournement à Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada

En théorie, la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic devrait s'étendre sur environ 12,8 kilomètres et coûter au moins 133 millions de dollars à construire.

Le financement du projet sera assumé à 60 % par le gouvernement fédéral et à 40 % par le gouvernement du Québec, comme annoncé par les deux paliers en mai 2018.

Le choix du tracé final se base sur l'étude de faisabilité dirigée par la Ville de Lac-Mégantic.

Pour réaliser le projet, le gouvernement fédéral doit encore faire l’acquisition d’environ 80 terrains appartenant à une quarantaine de propriétaires, dont certains s’opposent vertement au projet.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à offrir aux propriétaires une valeur juste et équitable pour leur propriété. D'ailleurs, le plan d'emprise final est terminé, et les négociations avec les propriétaires concernés pourront bientôt débuter en vue de l'acquisition des terrains, a fait savoir le cabinet du ministre Alghabra jeudi.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.