•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La liberté financière vue par un Sherbrookois de 23 ans

Antoine Denis, en noir et blanc, vêtu d'un tuxédo

Il est possible de voir et d'encourager Antoine Denis sur le site Web de sa boîte de production : Les Productions Iris.

Photo : Autre banque d’images

Anik Moulin

À 23 ans, un Sherbrookois signe un premier documentaire sur les finances.

Antoine Denis a terminé en 2017 une technique en comptabilité. Les chiffres, il connaît.

Pourtant, son ambition professionnelle n'est pas d'analyser les pertes et les bénéfices d'une entreprise, non! Son rêve est plutôt d'ordre artistique. Antoine veut réaliser. Il présente le documentaire : Liberté. Un éveil à l'indépendance financière.

Le Sherbrookois de 23 ans a déjà à son actif quelques contrats professionnels, surtout corporatifs, mais il s’agit de son premier long métrage documentaire autoproduit.

Je pense qu'il y avait beaucoup de naïveté là-dedans! Au début, je me suis dit, ça va prendre trois mois, ça en a pris vingt.

Une citation de :Antoine Denis, réalisateur

Le but de ce premier volet du documentaire est de susciter un intérêt pour les finances personnelles chez les moins de 25 ans. Parmi les intervenants, on retrouve Pierre-Yves McSween, Fabien Major, Anne Marcotte, François Lambert, Nathalie Marceau et Véronique Berthiaume.

Ce que je retiens le plus de ces rencontres-là, c'est que ça a été des rencontres très humaines, ajoute celui qui s'est entretenu avec douze personnes du Québec, de tous les horizons. Des gens aux cheminements différents, qui ont un rapport avec l’argent bien différent aussi.

Affiche du documentaire

Liberté. Un éveil à l'indépendance financière est un documentaire autoproduit.

Photo : Autre banque d’images / Gracieuseté : Marjorie Côté

Démocratiser la richesse par l'éducation financière

Le réalisateur désire inspirer les jeunes à mieux gérer leurs sous, à avoir un meilleur avenir financier. Comment? En travaillant avec un objectif à atteindre et en se posant les bonnes questions. Qu'est-ce que la richesse, le succès, la liberté?

De savoir pourquoi on travaille dans une direction, c'est beaucoup plus motivant et ça nous aide vraiment à faire des choix qui ne seront plus des sacrifices. On ne sera pas en train de se priver. On sait qu'on travaille vers un objectif qu'on s'est déterminé soi-même, affirme le jeune réalisateur avec une étonnante conviction.

Et pour lui, en quoi consiste la liberté?

De pouvoir faire des choix qui sont liés avec le temps. D'être maître de mon temps, et de pouvoir travailler purement pour le plaisir. Quand j'ai travaillé pour ce documentaire, ce n'était pas par obligation, personne ne m'a mandaté pour ce projet-là. C'est un projet qui me faisait tripper!

Une citation de :Antoine Denis, réalisateur

La tête d’un gestionnaire, le cœur d’un artiste

L'une de ses grandes fiertés dans le processus de réalisation est d’avoir créé de l’emploi à des artistes, comme le compositeur de la trame du film, le Sherbrookois William Bourassa-Bennett. Antoine aimerait d'ailleurs voir sa boîte de productions générer des revenus suffisants pour créer des emplois dans la sphère culturelle à Sherbrooke.

Je veux mettre dans les mains d’artistes talentueux, les outils dont ils ont besoin pour rayonner, tout en gardant un modèle d’affaire rentable pour que les emplois soient stables et durables.

Une citation de :Antoine Denis, réalisateur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !