•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entreprise Abitibi & Co vogue sur l’engouement pour le plein air

Des canots de toutes sortes de couleurs.

La production de canots ne dérougit pas chez Abitibi & Co depuis un an.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Avec les nombreuses restrictions liées à la pandémie, les ventes d'équipements de plein air ont connu des hausses importantes au cours de la dernière année. L'entreprise Abitibi & Co, qui fabrique des canots et des kayaks dans son usine de Rouyn-Noranda, n'échappe pas à cet engouement.

Comme plusieurs magasins de la province n’ont plus de canots ou de kayaks en stock, de nombreux clients appellent directement à l’usine de Rouyn-Noranda afin de s'enquérir sur la disponibilité d’embarcations.

C’est littéralement la folie. J’appelle ça un beau problème, ça a littéralement explosé.

Une citation de :Mélanie Turbide, responsable du management stratégique chez Abitibi & Co
Mélanie Turbide devant des canots abitibi&co.

Mélanie Turbide pose devant des canots prêts à être expédiés aux détaillants.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

La responsable du management stratégique pour Abitibi & Co, Mélanie Turbide, explique que pour répondre à cette demande grandissante, l’entreprise a dû effectuer des modifications dans son usine afin de maximiser la production, et a commencé à prendre de l’avance dans sa planification.

On est déjà en train de booker notre année 2022. Notre liste de prix n’est même pas sortie, mais les gens veulent tellement des embarcations, ils nous disent : "Vos canots sont tellement beaux, c’est québécois, on est fiers!" Alors on se donne une petite tape dans le dos parce qu’on a une belle position sur le marché, mais la demande a vraiment explosé, alors on est juste contents de ça, exprime Mme Turbide.

Des détaillants exclusifs

Abitibi & Co ne vend pas ses embarcations directement aux consommateurs. Les commandes sont plutôt effectuées par un réseau exclusif de détaillants qui font ensuite affaire avec le public.

Mélanie Turbide encourage tout de même les futurs acheteurs à entrer en contact avec l’entreprise pour des demandes spéciales sur les plans technique ou esthétique.

Que ce soit pour des couleurs spécifiques, des designs, ou encore des modifications à l’intérieur du bateau, on est super ouverts à ce qu’ils nous contactent directement. On peut ensuite les diriger vers un détaillant près de chez eux, et on peut aussi l’ajouter à notre calendrier de production pour le livrer la saison suivante, signale-t-elle.

Des canots à l'étape de l'assemblage chez abitibi&co.

L'entreprise encourage la clientèle à lui partager ses idées ou demandes spéciales pour la fabrication d'embarcations.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Une diversité de produits

L’entreprise qui a maintenant six années d’existence produit une gamme variée de produits nautiques.

On a le canot standard que j’appelle le canot deux pointes. On a le canot à bout carré qui est un bateau de pêche pour mettre par exemple un moteur électrique. On a aussi les kayaks Impex, qui sont des kayaks de mer haut de gamme, détaille Mme Turbide.

Les embarcations sont fabriquées à 100 % dans les installations situées dans le quartier Granada, du moulage jusqu’à la finition.

La première étape, c’est la peinture. C’est la couleur qui est appliquée dans le moule. Ensuite, on passe au laminage, qui est l’application de fibre de verre ou de kevlar, les deux matériaux avec lesquels on travaille. La résine mise à l’intérieur du composite crée une réaction chimique qui fait en sorte que ça s'imprègne, que ça durcit et que ça devient une coque solide, spécifie Mélanie Turbide.

Des canots en fabrication.

Deux canots en fabrication : celui de gauche est en fibre de verre, alors que celui de droite est en kevlar.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Les bancs, les barres de portages et les poignées sont ensuite installés par les employés de l’entreprise.

Une nouveauté pour 2021

Alors que l’entreprise a déjà certains projets en développement pour de nouveaux produits pour les années à venir, le dernier venu chez Abitibi & Co en 2021 est un canot hybride, répondant aux besoins des aventuriers plus téméraires n’ayant pas envie de faire de compromis dans le choix de leur embarcation.

Un canot sur un toit de voiture.

Un canot hybride prêt à prendre la route.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

C’est un bateau qui est super adapté pour les rapides, qui peut prendre de gros impacts, hyper résistant et hyper léger. Alors il vient répondre à plusieurs critères sur le marché auxquels un canot ne peut habituellement pas répondre, affirme Mélanie Turbide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !