•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : des chiffres encourageants, mais pas au point de devancer la réouverture

People use social distancing circles at Trinity-Bellwoods park in Toronto, on Thursday, May 13, 2021. THE CANADIAN PRESS/Cole Burston

Certaines activités extérieures sont permises depuis samedi, mais il faudra attendre au moins jusqu'à la mi-juin pour que d'autres règles soient assouplies.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario a parlé jeudi de « tendances encourageantes » et d’« amélioration de la situation dans les hôpitaux ». Malgré la baisse des infections et les progrès de la vaccination, le Dr David Williams ne croit cependant pas que l’Ontario puisse passer à la première étape du déconfinement avant la mi-juin.

Il a répété qu’il ne voulait pas autoriser la réouverture des commerces et autres établissements pour les forcer à fermer à nouveau, parce que le nombre d’infections augmente.

Dr David Williams écoute le premier ministre lors d'une conférence de presse.

Le Dr David Williams veut voir une baisse plus marquée des cas avant de déconfiner.

Photo : La Presse canadienne / Steve Russell

Il y a quelque temps, a rappelé le Dr Williams, j’ai dit que compte tenu des variants, et nous avons à l'oeil le B.1.617 [ identifié en Inde ], je voulais que le nombre de cas soit bien inférieur à 1000. Nous sommes encore à 1100 cette semaine.

Parce que le déconfinement va se traduire par une augmentation des déplacements, le médecin souhaite que le nombre de nouveaux cas soit de l’ordre de 500 à 600 avant que les assouplissements entrent en vigueur.

Le gouvernement ontarien a dévoilé il y a une semaine, un plan de réouverture en trois étapes. Si certains critères sont remplis, des assouplissements pourraient entrer en vigueur la semaine du 14 juin.

J’ai bon espoir que d’ici là, nous serons assez près de ce chiffre [ de 500 à 600 ] cas et que nous pourrons entreprendre le plan de déconfinement, a commenté le Dr Williams.

Pour ce faire, 60 % des adultes devraient avoir reçu une première dose de vaccin.

Le Dr Dirk Huyer, coroner en chef de l'Ontario, répond à une question lors d'une conférence de presse du gouvernement sur la COVID.

Le Dr Dirk Huyer, coroner en chef de l'Ontario et coordonnateur provincial de l'intervention en cas d'éclosion

Photo : La Presse canadienne / Richard Lautens

Selon le Dr Dirk Huyer, coordonnateur provincial de l’intervention en cas d’éclosion, jeudi, environ 65 % Ontariens de 18 ans et plus étaient vaccinés. Il rappelle qu’il faut aussi accorder au moins deux semaines au système immunitaire pour que la personne soit protégée.

Le Dr Williams croit que si nous pouvions atteindre le seuil des 70 % avant de déconfiner, ce serait encore mieux.

D’autres indicateurs, notamment la situation dans les hôpitaux, devront aussi démontrer que la situation s’améliore.

Au cours de la dernière semaine, la moyenne des nouveaux cas quotidiens est descendue à 1441, ce qui ne s’était pas vu depuis la mi-mars. Les hospitalisations sont aussi en baisse, de même que le taux de positivité qui, à 3,6 %, est le plus bas depuis le 20 mars.

Le variant B.1.617 a été identifié dans 322 échantillons; les cas sont majoritairement liés à des voyages.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !