•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sault-Sainte-Marie aura bientôt un nouveau centre de sevrage

Un personne prépare une injection de drogues

Le sevrage des opioïde peut entraîner un sentiment de malaise, des bâillements, des larmes, la diarrhée, des crampes abdominales, la chair de poule et le nez qui coule, accompagnés d’un état de manque, selon le Centre de toxicomanie et de santé mentale.

Photo : Ben Nelms/CBC

Radio-Canada

Le programme de gestion de sevrage de l’hôpital de Sault-Sainte-Marie déménagera bientôt dans un nouveau centre communautaire « moderne ». Le gouvernement de l’Ontario appuie son déplacement et financera ses activités à la hauteur de 343 000$.

Le centre comptera 20 lits de sevrage et 4 lits d’hôpital. Il offrira notamment des suivis médicaux, des services de thérapies et différents services de réduction des méfaits.

L’épidémie d’opioïdes a affecté notre collectivité de différentes façons, la plus déconcertante étant la perte de vies, a déclaré le maire de Sault-Sainte-Marie, Christian Provenzano, par voie de communiqué.

Il soutient que cette situation se poursuivra tant et aussi longtemps que les services liés au traitement des dépendances, au sevrage et au rétablissement ne sont pas à la hauteur des besoins de sa communauté.

Il qualifie le déménagement du programme de sevrage de pas dans la bonne direction.

La présidente de l'hôpital de Sault-Sainte-Marie, Wendy Hansson, se réjouit elle aussi de l’avancement du projet.

Cette amélioration au programme que notre collectivité désirait depuis longtemps permettra un meilleur accès à des soins pour les dépendances dont on a grandement besoin.

Une citation de :Wendy Hansson, présidente de l'hôpital de Sault-Sainte-Marie

Le programme est hébergé à l’hôpital de Sault-Sainte-Marie depuis 2020. Il a été déplacé de son emplacement initial à la suite d’un incendie et d’une inondation. Ce dernier, qui a été géré par l'hôpital pendant 40 ans, comptait 16 lits.

Le gouvernement devrait préciser les détails du financement du déménagement dans une annonce ultérieure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !