•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

PAL Airlines atterrira à Gaspé et aux Îles-de-la-Madeleine le 31 mai

Un avion de la compagnie PAL Airlines dans le ciel.

Un avion de la compagnie PAL Airlines dans le ciel (archives)

Photo : PAL Airlines

Radio-Canada

PAL Airlines débarquera officiellement aux Îles-de-la-Madeleine, via Montréal, Québec et Gaspé, dès lundi prochain avec un vol inaugural.

L’entreprise peut aller de l’avant avec sa nouvelle desserte. Des discussions avec le fédéral étaient en cours depuis environ un mois, puisque Transports Canada opère le terminal madelinot. Plusieurs éléments devaient être clarifiés, notamment l’horaire des vols et l’utilisation des emplacements intérieurs de l’aéroport.

Le transporteur aérien, basé à Saint-Jean, à Terre-Neuve, compte assurer cette liaison sur une base permanente trois fois par semaine, les dimanches, lundis et vendredis. Un appareil Beechcraft 1900D sera utilisé; un Dash 8300 s’ajoutera ensuite.

Un avion de la compagnie de PAL Airlines.

PAL Airlines est une compagnie aérienne basée à Saint-Jean, à Terre-Neuve.

Photo : Gracieuseté de PAL Airlines

Nous comprenons qu'il est essentiel de donner aux gens la possibilité de se déplacer entre les régions de manière fiable et efficace pour assurer le prompt rétablissement post-pandémie. Nous présentons notre nouvel horaire dans cette optique, en tirant parti de notre souplesse pour répondre rapidement à la demande du marché tout en assurant la connectivité pour nos passagers, mentionne par courriel le responsable des communications de PAL Airlines, Tommy Desfossés.

Dans un communiqué diffusé mardi, la compagnie aérienne annonce également son intention de relier Montréal, Mont-Joli et Baie-Comeau dès le 28 juin. À partir de cette date, des départs entre Blanc-Sablon, Saint-Augustin, La Romaine, Sept-Îles et Mont-Joli seront aussi offerts.

Une saine compétition espérée

Venu à la rescousse après la suspension des services d’Air Canada, le transporteur aérien Pascan Aviation dessert, depuis août dernier, les mêmes liaisons en région que celles prévues par PAL Airlines. Le maire de Gaspé, Daniel Côté, rappelle que Pascan Aviation, en pleine crise sanitaire, a proposé ses services rapidement et efficacement.

Avion au sol

Un appareil de la compagnie d'aviation Pascan

Photo : Site officiel

On se doutait que la nature avait horreur du vide et qu’avec le départ d’Air Canada, c’était l’occasion de revoir le marché. Des transporteurs privés ont repris le contrôle du marché, et ça devient au bénéfice des contribuables, des citoyens, qui voient le prix des billets baisser. Ça devient très intéressant, comme mouvance, fait valoir celui qui est aussi préfet de la MRC Côte-de-Gaspé.

Président du comité sur le transport aérien de l’Union des municipalités du Québec, M. Côté compte par ailleurs suivre la situation de près afin de s’assurer qu’une saine compétition subsiste, de façon pérenne et durable, entre les deux compagnies.

L'aéroport de Gaspé

L'aéroport de Gaspé

Photo : Radio-Canada

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, se réjouit de l’arrivée de PAL Airlines, mais opine dans le même sens que son homologue de Gaspé. L’avenir nous dira comment [les compagnies] vont interagir l’une avec l’autre pour éviter qu’on soit victimes de la méthode Air Canada […], c’est-à-dire mener une guerre de prix déloyale à une compétition, faire mourir la compétition et ensuite se retrouver en situation monopolistique.

Aéroport des Îles-de-la-Madeleine

Aéroport des Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada

Ce qu’on veut, c’est désenclaver le territoire des Îles, avoir une offre de services intéressante avec des coûts abordables. C’est ce qu’on espère obtenir avec ces deux joueurs-là.

Une citation de :Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Le maire Côté n’hésitera pas, dit-il, à interpeller le ministre des Transports, François Bonnardel, afin que Québec s’assure de bien régir les marchés si une compétition malsaine s’installait.

Des indications toujours attendues

De son côté, le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole du Parti québécois en matière de transports, Joël Arseneau, attend toujours impatiemment les conclusions du groupe d’intervention s’étant penché sur l’avenir du transport aérien en région. Les résultats de ces huit mois de travaux devaient être présentés par le gouvernement Legault en 2020. Ils se font toujours attendre, rappelle-t-il.

Un homme parle devant le fleurdelisé.

Le député des Îles-de-la-Madeleine pour le Parti québécois, Joël Arseneau (archives)

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

On continue de réclamer que le gouvernement mette en place des mesures pour s’assurer que cessent les turbulences dans le domaine du transport aérien dans nos régions […]. Il faut que le gouvernement nous dise c’est quoi sa ligne de conduite, ses orientations. Ce travail-là ne peut pas rester lettre morte, fait valoir le député.

M. Arseneau rappelle par ailleurs qu’Air Canada, qui a bénéficié d’une aide fédérale de 5,9 milliards $ en avril, a confirmé son retour pour la saison estivale aux Îles-de-la-Madeleine. L’élu déplore que ce gros joueur, qui bénéficie d’appui gouvernemental, vienne ainsi profiter de l’achalandage touristique pour aller tirer une partie des profits qui reviendraient à des transporteurs régionaux, qui eux, n’ont rien reçu. Ceux-ci, renchérit le député péquiste, comptent desservir la population à l’année

Après avoir annoncé son retrait temporaire en raison de la COVID-19 en mars 2020, Air Canada a suspendu indéfiniment, en juillet, une trentaine de ses liaisons aériennes, dont Gaspé et les Îles-de-la-Madeleine.

Pascan Aviation a par la suite levé la main pour prendre le relais. Le transporteur québécois a effectué, le 17 août 2020, son premier vol Gaspé-Québec. Cet événement inaugurait aussi les offres aller-retour Îles-de-la-Madeleine-Gaspé-Québec-Saint-Hubert.

Un texte de Roxanne Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !