•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fuites à l’édifice de la Confédération après des rénovations de 56 millions de dollars

Vue aérienne de l'édifice de la Confédération photographié par un drone.

Les rénovations de l'édifice de la Confédération, qui ont duré six ans et coûté 56 millions de dollars, se sont terminées en 2015.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Six ans après des rénovations d'une valeur de 56 millions de dollars, des fuites ont été observées à l’édifice de la Confédération. Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a embauché un consultant au coût de 90 000 dollars pour trouver des solutions.

Ces travaux, qui se sont concentrés sur la façade est, ont duré six ans, de 2009 à 2015. Toutes les fenêtres ont été remplacées. Les fuites d’eau provenant des fenêtres étaient même sujettes à débat en 2013, pendant les sessions parlementaires.

Une fenêtre de l'édifice de la Confédération.

Des fenêtres bleues ont été installées au cours des rénovations, qui ont duré six ans.

Photo : CBC

Les travaux ont pris deux fois plus de temps que prévu et ont coûté presque trois fois plus cher que ce qui avait été annoncé.

En 2015, les autorités croyaient que les rénovations allaient permettre au bâtiment de durer plus de 60 ans.

Une note d‘information, envoyée le 15 décembre 2020 par le ministère des Transports et de l’Infrastructure au premier ministre Andrew Furey, fait état de la gravité du problème.

Depuis que les travaux sont terminés, l’eau s’est infiltrée sur toutes les façades du bâtiment. Les façades est et sud sont les plus touchées en raison de la direction du vent , peut-on y lire en anglais.

La garantie pour les fenêtres est expirée depuis 2020 et le sous-traitant qui les a fournies et installées n’est plus en activité.

La garantie pour les murs-rideaux ne prend fin qu’en 2025, mais, selon la note d’information, il n’a pas encore été établi si les matériaux ou le travail sont en cause dans cette affaire.

Une facture d’au moins 90 000 dollars pour un consultant

Suivant la même note, la province a engagé en 2018 un spécialiste de l’enveloppe du bâtiment pour mener une enquête concernant les fuites d’eau. En 2019, cette investigation s’est transformée en enquête sur le bâtiment complet.

La province a jusqu’à maintenant déboursé 90 000 dollars pour payer le consultant, qui a conseillé de faire de petites réparations dans trois endroits précis pour déterminer la meilleure marche à suivre, puis de s'attaquer au reste du bâtiment.

Selon certaines notes internes, dont CBC a obtenu copie en vertu des lois régissant l’accès à l’information, le ministère des Transports et de l’Infrastructure mène des discussions concernant des réparations qui pourraient se faire ce printemps ou cet été.

Le ministère n’a pas accordé d’entrevue, mais il soutient dans une réponse écrite que rien n’a changé depuis la note envoyée en décembre 2020.

Les notes ont été en grande partie caviardées, car elles contiennent des informations qui pourraient nuire aux intérêts financiers et économiques du gouvernement.

Avec les informations de Rob Antle, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !