•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers le vert : un retour à une vie plus normale le 2 août au Nouveau-Brunswick

Une enseigne « Bienvenue au Nouveau-Brunswick » en bordure de l'autoroute lorsqu'on arrive de la Nouvelle-Écosse en voiture.

Les restrictions aux frontières seront allégées au cours de l'été.

Photo : Getty Images / rustycanuck

Marie-Ève Brassard

Le Nouveau-Brunswick a partagé jeudi les détails de son plan pour un passage à la phase verte du plan de rétablissement. Si certaines conditions sont respectées, les Néo-Brunswickois devraient être en mesure de profiter de relâchements dans les consignes sanitaires dès le 7 juin.

L’espoir nous permet de continuer à avancer et aujourd’hui nous sommes venus vous en donner, a déclaré mardi la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Jennifer Russel, avant d'affirmer que la santé publique de la province avait émis des recommandations au cabinet du premier ministre afin de permettre à la province d'atteindre la phase d'alerte verte du plan de rétablissement.

La Dre Jennifer Russell en conférence de presse devant les drapeaux du Nouveau-Brunswick et du Canada.

La Dre jennifer Russell a mentionné à plusieurs reprises mardi la lueur d'espoir que représentait ce plan de retour à la normal pour les Néo-Brunswickois.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Ce plan qui s'articule autour de trois dates pourrait être modifié, si les conditions pour sa mise en vigueur ne sont pas respectées.

Première étape: le 7 juin

Dès le 7 juin, si 75 % des Néo-Brunswickois âgés de 12 ans et plus ont reçu au moins leur première dose du vaccin, que le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 est bas et que toutes les zones sanitaires de la province sont encore en phase jaune, plusieurs changements aux consignes sanitaires entreront en vigueur, a précisé la ministre de la Santé, Dorothy Shephard. En voici quelques exemples :

Changements aux consignes d’isolement

  • Les voyageurs en provenance des provinces de l’Atlantique (à l’exception de la Nouvelle-Écosse), de la MRC d’Avignon au Québec et de la région du Témiscouata au Québec n’auront pas à effectuer de quarantaine à leur entrée dans la province, ni à se faire dépister.
  • Les voyages pour des raisons humanitaires seront autorisés pour les gens du reste du Canada. Ils devront toutefois s’isoler et se soumettre à un test de dépistage entre le cinquième et le septième jour de leur isolement. Ils pourront en sortir à l’obtention d’un résultat négatif. Cette même règle s’appliquera aux travailleurs (incluant les travailleurs rotationnels) en provenance de l’extérieur des provinces atlantiques (à l’exception de la Nouvelle-Écosse), de la MRC d’Avignon au Québec et de la région du Témiscouata et aux personnes qui déménagent au Nouveau-Brunswick.
  • Les travailleurs rotationnels et les camionneurs ne seront plus soumis à des exigences d’isolement et de tests de dépistage.

Les Néo-Brunswickois pourront aussi revoir tous leurs amis et leur famille en respectant certaines règles. Les rassemblements informels à l’intérieur seront limités à 20 personnes et moins alors que les rassemblements organisés à l’intérieur pourront réunir un maximum de 50 % de la capacité d’accueil du lieu.

Les activités sportives organisées pourront aussi reprendre.

Le port du masque, les autres mesures sanitaires et l’exigence d’enregistrement pour les voyageurs seront encore en vigueur à ce moment.

Le premier ministre a aussi mentionné qu'à cette date, les discussions concernant la réouverture de la bulle atlantique avec les autres premiers ministres pourraient reprendre. Il a affirmé envisager la réouverture de la bulle avec la Nouvelle-Écosse vers la fin du mois de juin. Si nous pouvons faire quelque chose plus tôt avec Terre-Neuve-et-Labrador et l'Île-du-Prince-Édouard, nous sommes certainement prêts à avoir ces discussions, a-t-il ajouté.

L'Île-du-Prince-Édouard a annoncé que les visiteurs des provinces atlantiques qui ont reçu une dose du vaccin seront admis sur son territoire dès le 27 juin.

Deuxième étape : 1er juillet

En plus des conditions requises pour la première étape, si 20 % des Néo-Brunswickois âgés de 65 ans et plus ont reçu une deuxième dose du vaccin, davantage de consignes sanitaires seront relâchées. En voici quelques exemples:

  • Les voyageurs en provenance du Canada atlantique, de la MRC d’Avignon au Québec et de la région du Témiscouata au Québec n’auront plus à enregistrer leur voyage.
  • Les voyageurs en provenance du reste du Canada et du Maine qui ont reçu au moins une dose du vaccin n'auront plus à s’isoler à leur arrivée dans la province.
  • Les voyageurs en provenance de l’international ayant reçu leurs deux doses n’auront pas besoin d’effectuer de quarantaine.
  • Les commerces tels que les centres de conditionnements physiques, les salons de coiffure et les restaurants pourront fonctionner à leur capacité normale, tant qu’ils maintiennent un registre de leurs clients.

La ministre Shephard a précisé que l’inclusion du Maine dans le plan de la province et des consignes concernant les voyageurs internationaux dépendent de décisions qui seront prises par le gouvernement fédéral.

Troisième étape : 2 août

Si 75 % des Néo-Brunswickois âgés de 12 ans et plus ont reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19, le Nouveau-Brunswick retournera à la phase verte du plan de rétablissement, toutes les consignes sanitaires seront levées, ainsi que l’état d’urgence.

L'essentiel est que le vert arrive et qu'il est peut-être plus proche que nous ne l'imaginions.

Une citation de :Dorothy Shephard, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick

9 nouveaux cas recensés dans la province

Mardi, neuf nouvelles infections étaient signalées au Nouveau-Brunswick.

  • Trois cas dans la zone un de Moncton
  • Cinq cas dans la zone trois de Fredericton
  • Un cas dans la zone six de Bathurst

Il y a actuellement 137 cas actifs dans la province. Huit personnes sont hospitalisées en lien avec la COVID-19, dont trois aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !