•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forêts anciennes : les opposants manifestent toujours à Fairy Creek

En tout, 127 personnes ont été arrêtées depuis la semaine dernière.

Des policiers tenant des outils entourent une personne couchée sur le sol.

Les policiers ont dû recourir à un marteau-piqueur pour extraire du sol des militants opposés à l'abattage des forêts anciennes mercredi.

Photo : Radio-Canada / Michael McArthur

Radio-Canada

Une trentaine d’agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont dû utiliser des marteaux-piqueurs et des pioches pour extraire des opposants à la coupe des forêts anciennes d’un chemin forestier près de Fairy Creek, dans le sud de l’île de Vancouver.

Cinq manifestants s’étaient partiellement enterrés au milieu de la route Braden, un chemin de terre près de Port Renfrew qui permet aux camions transportant du bois de circuler.

Tous ont été arrêtés, mercredi, dont Emily Kane.

Cette dernière affirme ne pas craindre de devoir payer une amende ou même d’être emprisonnée pour violation de l’injonction accordée par la cour à l’entreprise forestière Teal Jones, qui exige la fin des blocages routiers.

Nous voulons voir un changement de politique, déclare-t-elle.

Six autres personnes ont été arrêtées mercredi, et 58, mardi.

Vallée intacte du sud de l'île de Vancouver

Les manifestants protestent contre l’abattage d’arbres anciens dans Fairy Creek, une vallée encore intacte du sud de l’île de Vancouver.

La province devrait, selon des environnementalistes et des experts en foresterie, décréter un gel de l’exploitation des forêts anciennes, qui rétrécissent d’année en année, le temps de revoir de fond en comble sa politique de gestion des forêts.

Des montagnes couvertes de forêts.

La vallée de Fairy Creek, près de Port Renfrew, est l'une des dernières forêts anciennes encore intactes dans le sud de l'île de Vancouver, en dehors des parcs.

Photo : TJ Watt/Ancient Forest Alliance

En tout, depuis la semaine dernière, 127 personnes ont été arrêtées pour non-respect de l’injonction accordée à l’entreprise forestière Teal Jones ou pour entrave au travail des policiers.

La compagnie dit planifier l’abattage d’environ 20 hectares de forêt dans la partie nord du bassin versant de Fairy Creek, sur les 200 disponibles à l’exploitation.

Avec des informations de Kieran Oudshoorn et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !