•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un comité à Moncton approuve le projet de trois tours de 15 étages

Schéma du complexe.

Le complexe proposé compte trois étage de locaux commerciaux et trois tours d'une hauteur totale de 15 étages.

Photo : Ville de Moncton

Radio-Canada

Le comité consultatif d’urbanisme de la Ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, approuve le projet de construction de trois tours de 15 étages chacune sur un terrain vacant au centre-ville. Le nouveau conseil municipal doit bientôt se prononcer à son tour.

Les trois premiers étages du complexe proposé comprendront des locaux commerciaux. Le stationnement souterrain comptera 430 places.

Si le projet est réalisé, ce sera la première construction résidentielle majeure au sud de la rue Main depuis l’approbation d’un plan en 2018 en vue de remplacer de grands espaces de stationnement par des immeubles.

Les membres du comité consultatif d’urbanisme ont voté à l’unanimité, mercredi, lors d’une vidéoconférence, pour permettre quelques écarts à des arrêtés municipaux. Les écarts sont qualifiés de mineurs étant donné l’ampleur du projet.

L’urbaniste principale Sarah Anderson estime que le projet est un parfait exemple d’un aménagement réfléchi qui tient compte des piétons et qui constituera un complexe sophistiqué, à haute densité, digne d’une grande ville.

Le comité a approuvé les mesures suivantes :

  • Permettre la construction de stationnements entre la façade du complexe et la rue. Les plans prévoient une entrée en boucle à sens unique avec des stationnements pour les locaux commerciaux et les livraisons.
  • Accroître les retraits sur certains côtés du complexe.
  • Réduire la marge de recul de la cour arrière. Selon Mme Anderson, un arrêté municipal signifie en principe que la rue Record, qui longerait un côté du complexe serait considérée comme étant sa cour arrière même si ce côté comprend des locaux commerciaux au rez-de-chaussée.
  • Permettre que les tours soient moins éloignées des rues. Mme Anderson explique que la conception du complexe est conforme à l’intention des règles en la matière.

Le complexe serait construit sur un terrain vacant où se dressait auparavant le supermarché Co-op. Le terrain est délimité par le boulevard Assomption et par les rues Foundry et Record.

Les précisions du promoteur

Le promoteur John Lafford, de Sackville, au Nouveau-Brunswick, est à l’origine du projet.

La construction est planifiée en trois phases. Le complexe comprendrait 450 unités d’habitation au total.

John Lafford précise que plus de la moitié des unités d’habitation comprendront une seule chambre chacune. La majorité des autres compteront deux chambres chacune. Il y aura quelques appartements à trois chambres.

Photographie aérienne du centre-ville.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le complexe de trois immeubles est proposé pour ce terrain vacant au centre de la photographie.

Photo : Google Maps

Le conseiller municipal Charles Léger, membre du comité, a demandé à M. Lafford si des unités à un prix considéré comme étant abordable sont prévues. L’entrepreneur a expliqué que cela dépendra des coûts de construction. Le financement du projet n’est pas encore complètement établi.

Charles Léger dit appuyer les plans. Il se réjouit de voir un tel projet dans ce secteur de la ville.

Des aménagements à venir

Une étude de la circulation routière basée sur des données de 2019 conclut qu’il faudra apporter des changements au boulevard Assomption dans les prochaines années parce qu’il va atteindre sa pleine capacité. Il est question de remplacer certains stationnements par des voies de circulation et de modifier des voies existantes. Les travaux coûteraient de 150 000 $ à 200 000 $.

Selon Sarah Anderson, aucune amélioration au système d’eau et d’égout ne serait nécessaire pour le complexe proposé.

Schéma du complexe de trois tours.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Représentation du complexe tel qu'il apparaîtrait à la croisée des rues Foundry et Record.

Photo : Ville de Moncton

Aucun membre du public ne s’est prononcé pour ou contre les plans proposés au cours de la réunion du comité consultatif d’urbanisme.

John Lafford a dit aux membres du comité qu’il espère lancer les travaux de construction en juillet. Les premières unités seraient offertes en location à compter de septembre 2023.

Des sections d’une grue sont déjà présentes sur les lieux. Il faut encore un permis de construire pour entreprendre les travaux. Le permis, selon une mesure approuvée par le comité, doit être conditionnel à une entente avec le promoteur pour qu’il respecte toutes les conditions établies par les autorités municipales.

Le nouveau conseil municipal devrait voter sur une entente liée aux plans lors de sa réunion en juin.

D’après un reportage de Shane Magee, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !