•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mont Lac-Vert : oui au développement, mais avec des partenaires financiers

Le chalet principal du centre de ski

Le centre de ski Le Mont Lac-Vert est situé à Hébertville.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les citoyens d’Hébertville sont favorables au développement du Mont Lac-Vert et à la mise à niveau de ses infrastructures. Ils estiment cependant que la municipalité ne doit pas assumer seule les coûts de la station et que les MRC du Lac-Saint-Jean devraient aussi y contribuer financièrement.

C’est ce qui ressort des résultats de la consultation publique qui a été menée auprès des résidents au cours des dernières semaines et qui a été dévoilée de manière virtuelle, mercredi soir, en compagnie du maire Marc Richard. Au total, ce sont 795 personnes qui ont répondu au sondage.

L’objectif de l’exercice était de connaître l’opinion de la population au sujet de la gestion de la montagne, des sommes qui y sont injectées chaque année et des projets dans le futur. Depuis 2015, la Corporation de gestion du Mont Lac-Vert gère les opérations de la montagne et la municipalité y contribue à la hauteur d’environ 250 000 $ annuellement.

Une proportion de 59 % est d'accord avec la mise à niveau des infrastructures.

Les répondants aimeraient que la municipalité d’Hébertville tisse des ententes avec les autres MRC du Lac-Saint-Jean (53 %) et les municipalités voisines (26 %) pour financer la station, en plus de partenariats privés (26 %) et du partenariat public-privé (28 %).

Dans une déclaration faite devant l’audience à l’issue du dévoilement des résultats, le maire Richard s’est dit en faveur des orientations qui s’y sont dégagées. Il a annoncé que le conseil municipal prend l’engagement d’être à la recherche de partenaires et de subventions afin d’être mieux supporté dans les phases futures.

Le sondage indique clairement que la municipalité doit avoir d’autres partenaires pour assurer le développement de la station et sa vocation quatre saisons. En ce qui concerne les investissements futurs, le conseil devra élaborer avec le conseil d’administration de gestion récréotouristique du Mont Lac Vert un plan de développement et un échéancier pour les prochaines années, a expliqué le maire.

Marc Richard a aussi pris connaissance du fait que 61 % des répondants disent ne pas avoir suffisamment d’informations concernant les opérations du Mont Lac-Vert.

À court terme, des investissements de 700 000 $ seront nécessaires pour réparer la remontée T-1 en prévision de la prochaine saison hivernale, selon les analyses effectuées par le conseil municipal. D’ici quelques jours, un avis de motion sera déposé pour préparer le règlement d’emprunt ainsi que la procédure requise selon les règlements municipaux, a précisé le premier magistrat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...