•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d'Ottawa enjoint au commissaire à l'intégrité d'enquêter sur une fuite

Le maire parle dans un micro.

Jim Watson, maire d'Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Le conseil municipal d’Ottawa a donné son aval, mercredi, à une motion demandant au commissaire à l’intégrité de faire la lumière sur la fuite d’une note confidentielle, au sujet d'une poursuite de 361 millions de dollars de la Ville concernant l’effondrement de la rue Rideau.

Le maire, Jim Watson, a louangé le travail du journaliste du Ottawa Citizen qui a rapporté, en premier, l'existence de ce document.

Il a toutefois ajouté qu’il était important de savoir si un membre du personnel de la Ville ou un membre du conseil a partagé de l’information sensible sur une poursuite judiciaire en cours.

Tous les membres de la presse qui reçoivent une enveloppe brune font leur travail. Et je suis très content que [Robert] Marleau [commissaire à l'intégrité d'Ottawa] dise qu’il n’a pas posé de questions à des membres ou à des journalistes, a dit le maire en point de presse.

Son but, et mon but, est de trouver [si] il y a une personne qui a donné un mémo confidentiel à un membre de la presse, a-t-il ajouté.

M. Watson répondait à la question d’un journaliste lui demandant de dire s’il n’avait pas des inquiétudes de se retrouver en porte-à-faux à des décisions de la Cour suprême du Canada relatives à la protection des sources journalistiques.

Mon problème est si un membre de notre personnel ou du conseil a donné cette lettre confidentielle, parce que ce n’est pas bon pour nos cas [dans des dossiers] légaux. Mon but et ma responsabilité sont de protéger les intérêts des contribuables et de la Ville d'Ottawa.

Une citation de :Jim Watson, maire d'Ottawa

Il reste à voir comment le commissaire à l'intégrité répondra à la motion adoptée en conseil municipal.

L'initiative a été instiguée par le comité des finances et du développement économique, présidé par M. Watson, qui a approuvé à l'unanimité et sans discussion une motion du conseiller Eli El-Chantiry demandant que le conseil ordonne au commissaire de se pencher sur cette affaire.

La note confidentielle au sujet de la poursuite, aussi obtenue par CBC, a été envoyée au conseil le lundi 10 mai, les informant de la poursuite judiciaire. La déclaration a été déposée au tribunal le jour suivant, ce qui signifie que les documents de la poursuite étaient alors publics.

Un trou géant est formé à la suite de l'affaissement de la rue Rideau au centre-ville d'Ottawa.

La chaussée de la rue Rideau entre la promenade Sussex et la rue Dalhousie lorsqu'elle s'est effondrée (archives).

Photo : Radio-Canada

En juin 2016, un trou à l'est de l'intersection de la rue Rideau avec la promenade Sussex s'est formé, avalant du même coup un immense morceau de la chaussée et la fourgonnette d'un serrurier. L'événement a contribué à retarder de plus d’un an la construction de la ligne de la Confédération du train léger.

Par voie de communiqué, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) en Outaouais a dénoncé, dès mercredi dernier, la volonté qu’une enquête soit menée.

L’organisation estime qu’il s’agit d’une chasse aux sources journalistiques dont l’objectif ultime est d’intimider et de dissuader les gens de divulguer des informations d'importance et d'intérêt public à des journalistes.

Avec les informations d'Antoine Trépanier et d'Émilie Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !