•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enseignant d’Ottawa inculpé de 45 nouvelles infractions sexuelles

Affiche à l'entrée du poste de police.

Les enquêteurs estiment qu’il pourrait y avoir d’autres victimes dans cette affaire (Archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Inculpé en avril dernier à la suite d’une enquête portant sur des allégations d’infractions sexuelles mettant en cause des élèves, Rick Watkins, aussi connu sous le nom de Rick Despatie, fait face à 45 nouvelles infractions, annonce l’Unité des agressions sexuelles et de la violence faite aux enfants du Service de police d’Ottawa, par voie de communiqué, mercredi.

En avril dernier, l’Unité des agressions sexuelles et de la violence faite aux enfants du Service de police d’Ottawa recherchait d’autres victimes dans l’affaire Rick Watkins, enseignant pour l'Ottawa Catholic School Board (OCSB), entre 2004 et 2021.

D’autres incidents ont depuis été signalés aux policiers, mettant en cause 14 jeunes âgés de moins de 14 ans.

Lesdits incidents sont aussi survenus alors que M. Watskins était encore à l’emploi pour la OCSB.

Le 25 mai, l’Unité des agressions sexuelles et de la violence faite aux enfants a donc inculpé le résident d’Ottawa, aujourd’hui âgé de 57 ans, de 45 infractions, dont treize chefs d’agression sexuelle, treize chefs de contacts sexuels, onze chefs de harcèlement criminel, six chefs de voyeurisme, un chef de voies de fait et un chef d’agression armée.

Il doit comparaître devant les tribunaux mercredi, mais les enquêteurs estiment qu’il pourrait y avoir d’autres victimes dans cette affaire.

L’Unité des agressions sexuelles et de la violence faite aux enfants de la Police d’Ottawa invite toute personne ayant des renseignements relatifs à ce dossier à la contacter.

Le Service de police d’Ottawa précise qu’il est également possible de fournir anonymement des renseignements par la voie d’Échec au crime.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.