•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa et l'est ontarien maintiennent la pression pour la réouverture des écoles

Des élèves portent le masque dans un case d'école ontarienne.

En Ontario, les écoles élémentaires et secondaires sont toujours fermées (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Ottawa comme dans l’est ontarien, des voix s’élèvent de plus belle pour demander au gouvernement de Doug Ford de permettre la réouverture des écoles.

Mercredi, le maire de la capitale fédérale Jim Watson a exprimé cette position sans détour, en ouverture du conseil municipal.

Premier ministre Ford, c'est enfin le temps d'ouvrir les écoles, ici, à Ottawa, et dans les autres municipalités de l'Ontario, a-t-il déclaré.

M. Watson avait déjà signalé qu’il considérait le retour en classe comme une priorité. De concert avec la médecin chef de Santé publique Ottawa, la Dre Vera Etches, il a dit espérer, plus tôt ce mois-ci, que son vœu soit exaucé d’ici la fin du mois de mai.

Or, mercredi, le maire Watson a pu compter sur plusieurs appuis avant de réitérer sa demande, dont celui de la Dre Etches qui a réitéré que le taux de contamination à la COVID-19 est suffisamment bas à Ottawa pour permettre la réouverture des établissements scolaires sur le territoire.

Nous avons l'expérience que c'est le niveau de la COVID dans la communauté qui est important. C'est la source du dépistage positif, c'est souvent une transmission en dehors des écoles, dans les foyers, dans des situations de contacts sociaux. Et le niveau de COVID-19 dans notre communauté a diminué. C'est pourquoi j'ai dit que c'est important et que nous sommes prêts à ouvrir les écoles, ici, à Ottawa.

La veille, le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, faisait savoir qu’il encourageait l’ouverture des écoles le plus tôt possible. Il a conseillé que cela soit fait région par région, et ce, dès lundi.

Si l’on se fie à l’impression qu’a, dans l’est ontarien, le Dr Paul Roumeliotis, c’est bel et bien à cette date que le scénario souhaité se concrétisera.

Moi, j’ai l’impression qu’il va y avoir une annonce bientôt pour ouvrir les écoles le 31 mai. [...] C’est mon feeling, a lancé, mardi, le médecin hygiéniste du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO).

Je peux vous dire que j’ai signé, comme président de de l’Association des médecins hygiénistes de l’Ontario [une lettre] demandant au ministère de l’Éducation d’ouvrir les écoles, parce qu’on veut diminuer les effets nocifs et négatifs qu’on voit chez les enfants [et] les parents, a-t-il ajouté durant sont point de presse hebdomadaire.

Il a insisté sur le fait qu’une réouverture aurait un impact positif sur le bien-être psychologique des élèves.

S’il reste à voir ce que le gouvernement Ford fera, il est clair que de nombreux parents souhaitent que leurs enfants regagnent leur établissement d’enseignement avant la fin de l’année scolaire.

Sylvie Tremblay, directrice de l’éducation et secrétaire-trésorière au Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), a assuré, en entrevue, que son organisation est sur le pied d’alerte.

Il est clair que dès que les décisions seront prises, nous sommes prêts à les mettre en place, que ce soit la réouverture de toutes nos écoles, que ce soit une réouverture de certaines écoles en fonction du secteur géographique, a-t-elle dit.

Avec les informations d'Antoine Trépanier, de Denis Babin et d’Emmanuelle Poisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !