•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interruption du service d’hémato-oncologie cet été à Dolbeau-Mistassini

L'hôpital de Dolbeau-Mistassini.

Il n'y aura pas de services offerts en hémato-oncologie cet été à l'hôpital de Dolbeau-Mistassini.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le service d’hémato-oncologie de l’hôpital de Dolbeau-Mistassini sera interrompu pour tout l’été à partir de la semaine prochaine.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) a pris cette décision en raison du manque de personnel.

Une cinquantaine de patients atteints de cancer dépendent de ce service. Ils devront se tourner vers les hôpitaux d’Alma et de Roberval pour les prochains mois afin de recevoir les soins dont ils ont besoin. Le service d’une infirmière pivot en oncologie demeure toutefois en place.

Le CIUSSS a bon espoir de pouvoir offrir de nouveau le service rapidement et affirme continuer les efforts de recrutement.

Déception

La nouvelle met en colère le maire de Dolbeau-Mistassini qui a maintes fois dénoncé les interruptions de services dans le haut du Lac-Saint-Jean. Je suis désolé de la situation, confie Pascal Cloutier.

Il faut se pencher sur ce problème prioritairement.

Une citation de :Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini

Il rappelle que des discussions ont déjà eu lieu pour éviter un autre scénario du genre, mais le dossier est compliqué. Le conseil municipal a d’ailleurs adopté une résolution dans le passé pour exiger une décentralisation des pouvoirs décisionnels du CIUSSS.

Il va falloir un moment donné décentraliser les pouvoirs et s’assurer que les milieux aient leur mot à dire.

Une citation de :Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini

Pascal Cloutier offre de nouveau l’aide de la municipalité pour le recrutement de nouveaux employés si nécessaire. Il aimerait à tout le moins que le CIUSSS rétablisse partiellement le service d’hémato-oncologie pour l’été.

La FIQ dénonce

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) déplore la décision prise par le CIUSSS, alors que le syndicat venait de déposer, le 6 mai dernier, une proposition de travail qui aurait permis de garder le service ouvert. Le syndicat estime qu'un comité paritaire, mis en place il y a 16 mois pour rendre plus attractives les installations de Dolbeau-Mistassini, ne donne aucun résultat concret.

Une entente innovante déposée par le syndicat comprenant du temps complet volontaire, des horaires de quatre jours par semaine et une autogestion des horaires de travail plutôt qu’une dépendance à la liste de rappel centralisée à Chicoutimi, mais les décideurs repoussent continuellement les délais et on voit ce que ça donne aujourd’hui , a indiqué par communiqué la présidente de la FIQ pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Bouchard.

Selon la FIQ, le CIUSSS aurait même annulé deux rencontres dernièrement, prétextant la gestion prioritaire de la pandémie.

Julie Bouchard appuie les propos du maire Cloutier qui pointait la gestion centralisée. Voilà que ce matin, on apprend, par une note de service, qu’en plus des accouchements et des chirurgies que l’on déplace régulièrement, ce sont nos patients atteints de cancer et leurs familles qui seront traités dans d’autres villes. Si ce n’est pas là un exemple de gestion bureaucratique centralisée à outrance, a poursuivi Mme Bouchard.

La FIQ se désole également de voir s'éterniser la négociation de la convention collective avec Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !