•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jardin communautaire géant sur les terres des Soeurs de la Charité?

Les terres des Soeurs de la Charité dans le secteur Beauport.

Bruno Marchand veut créer sur les terres une coopérative agricole.

Photo : Radio-Canada

Le parti de Bruno Marchand veut conserver la vocation agricole des terres de Soeurs de la Charité. Il compte investir des millions de dollars pour en faire le plus gros jardin communautaire à Québec.

Bruno Marchand affirme qu’il ne laissera aucun développement, qu’il soit commercial ou résidentiel, s’installer sur les terres.

M. Marchand a rappelé que l'administration Labeaume a déposé des schémas d'aménagement au ministère de l'Agriculture à deux reprises ces dernières années pour permettre le développement des terres. Selon lui, rien ne garantit que Marie-Josée Savard ne reviendra pas à la charge maintenant qu'elle a pris les commandes de la formation politique du maire.

Le parti Québec Forte et Fière s’engage donc à préserver le zonage agricole et à financer la création d’une coopérative agricole en collaboration avec les Soeurs de la Charité.

Bruno Marchand à l'extérieur.

Bruno Marchand, le chef du parti municipal Québec Forte et Fière

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Cette coopérative comportera plusieurs éléments, dont un volet communautaire avec des lopins de terre qui seront offerts aux citoyens.

Le parti désire aussi réserver une partie importante des terres pour la production d’aliments biologiques et la mise en place d’un volet de recherche et développement en agriculture biologique et urbaine, en partenariat avec l’Université Laval. Des activités de sensibilisation et d’interprétation y seront aussi organisées.

Pour la candidate du parti dans le district de Louis-XIV, Marie-Pierre Boucher, ce projet est en continuité avec la vocation nourricière des premières années et la mobilisation citoyenne des dernières années.

20 millions de dollars

Mercredi matin, le parti de Bruno Marchand s’est également engagé à investir 20 millions de dollars durant son premier mandat pour quatre projets de revalorisation des espaces verts.

Un espace gazonné du parc Victoria est pratiquement désert un mercredi matin.

Le parti Québec Forte et Fière propose d'agrandir le parc Victoria.

Photo : Radio-Canada

Outre la sauvegarde de la vocation agricole des terres, le parti compte également agrandir le parc Victoria, créer un nouveau parc dans le secteur Chaudière et préserver le boisé Neilson.

Utiliser les terrains de la centrale du parc Victoria

Québec Forte et Fière souhaite profiter du déménagement de la centrale de police dans ses nouveaux locaux pour doubler la superficie boisée du parc Victoria. Le parti compte y planter des centaines d’arbres et retirer des surfaces asphaltées.

Le parc Victoria constitue une oasis de verdure et de fraîcheur au milieu d’un immense îlot de chaleur. Les témoignages et la présence des gens en ce temps de pandémie dans le parc témoignent qu’on a grandement besoin d’en faire un espace encore plus grand, explique Bruno Marchand.

Le candidat du district Saint-Roch–Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance, a lancé à la blague que son parti ne compte pas en faire un Beach Club 2.0 , en faisant référence aux récents rassemblements qui s’y sont tenus.

On veut vraiment emmener du verdissement, de la canopée, des espaces pour les familles, et des espaces qui vont aider aux loisirs et aux sports de proximité, ajoute-t-il.

Des arbres au boisé Neilson.

Le boisé Neilson

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Parc et boisé Neilson

Les deux autres projets annoncés par Québec Forte et Fière concernent l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, où le parti n’a pas encore de candidat officiel.

Le chef du parti s’engage tout d’abord à préserver le boisé Neilson qu’il considère comme un milieu naturel unique.

Il souhaite également aménager un nouveau parc dans le secteur Chaudière de l’arrondissement. Pour ce faire, un corridor vert sera créé le long de la friche Pie XII pour joindre le boisé Neilson au parc de la plage Jacques-Cartier.

Avec la collaboration d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !