•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier centre de prévention des surdoses a ouvert à Regina

La devanture du Centre d'amitié à Regina.

Le Centre d’amitié Nēwo Yōtina fait partie des Centres autochtones de la Saskatchewan et de l’Association nationale des centres d’amitié. (archives)

Photo : CBC/Germain Wilson

Radio-Canada

Le centre d'amitié Nēwo Yōtina, qui permet d'éviter des surdoses et de superviser les injections de drogue, a ouvert ses portes il y a une semaine au centre-ville de Regina. Le centre a déjà accueilli trois personnes.

Situé à l’angle de la rue Osler et de la 11e Avenue, l’établissement accompagne les consommateurs adultes qui font un usage régulier de drogues. Le centre leur fournit des aiguilles et du matériel propre.

Ce qui est formidable, c'est que nous sommes le premier centre de prévention des surdoses à Regina, dit le directeur général du centre, Michael Parker.

Nous sommes également la première organisation autochtone de l'Ouest canadien à exploiter un centre de prévention des surdoses avec injection supervisée.

Le centre offre aussi une préparation aux situations d'urgence et une intervention médicale précoce si un consommateur de drogue présente des symptômes de surdose.

Des trousses de traitement des surdoses avec la naxolone sont accessibles ainsi qu’une formation sur la façon de les utiliser.

Réduire les risques

Le centre d'amitié Nēwo Yōtina vise la réduction du nombre de surdoses dans le secteur de Regina tout en réduisant les maladies transmissibles par le sang telles que le sida et l'hépatite C.

L'ouverture de ce service était vraiment nécessaire.

Une citation de :Michael Parker, directeur général du centre d'amitié Nēwo Yōtina, à Regina

L'organisation oriente aussi les personnes qui ont besoin de services sociaux tels que du soutien au logement ou du soutien culturel.

Les surdoses de drogue dans la ville ont profondément affligé de nombreuses familles , dit M. Parker.

Les surdoses en chiffres :

Selon un rapport publié le 4 mai par le Bureau des coroners de la Saskatchewan

  • 114 personnes sont mortes de surdoses à Regina en 2020
  • 22 personnes sont mortes de surdoses de drogues depuis le début de l’année 2021

Une question de santé publique

Le centre d'amitié Nēwo Yōtina a été officiellement reconnu comme un centre de santé publique pour faire face temporairement au nombre croissant de décès par surdose dans la province.

Il bénéficie pour cela d’une exemption provinciale jusqu'en septembre, précise Michael Parker.

Nous avons l'intention de demander une exemption à long terme pour un centre de consommation supervisée et, évidemment, nous devrons trouver le financement nécessaire pour le soutenir à l'avenir, poursuit-il.

Le centre Nēwo Yōtina de Regina aura besoin, au minimum, de 50 000 $ supplémentaires pour sa gestion entre la fin du mois de septembre 2021 au mois de mars 2022.

Avec les informations de Jennifer Francis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !