•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CSS des Chic-Chocs lance une enquête sur le climat de travail

Un tableau noir et des livres sur lesquels trône une pomme.

Les administrateurs du CSSCC veulent comprendre ce qui se passe dans l'organisation.

Photo : Getty Images / Sergey Peterman

Les administrateurs du Centre de services scolaire (CSS) des Chic-Chocs ont approuvé, mardi soir, une résolution pour recruter une firme qui devra réaliser un diagnostic organisationnel. Ils souhaitent comprendre ce qui se passe au sein de l'organisation où les relations sont tendues.

C’est par une courte réunion d'à peine 10 minutes que les administrateurs du CSS des Chic-Chocs ont tranché la question.

Yves Galipeau, ancien directeur du cégep de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et membre du tout jeune conseil d'administration du centre de services scolaire, a fait la présentation de la résolution. Il en a aussi fait la proposition, appuyée par Guillaume Bérubé, parent administrateur.

M. Galipeau a expliqué que, depuis quelques semaines, des éléments générant un certain malaise ont été portés à la connaissance des administrateurs ainsi que des membres du comité de gouvernance et d’éthique.

À cela se sont ajoutées la démission récente du directeur des ressources humaines ainsi que les absences pour maladie de deux personnes clés de l’administration, a-t-il ajouté.

M. Galipeau a souligné que les administrateurs souhaitent comprendre ce qui se passe au sein de l’organisation afin de mieux cerner l’origine de ce malaise et d’aider la direction générale à rétablir une santé organisationnelle.

Parmi les considérants présentés en préambule de la résolution, les administrateurs ont fait état d’une correspondance récente entre la direction générale et le ministère de l’Éducation référant à des problèmes de gouvernance et qui invitait la direction à lui communiquer à court terme les solutions qu’elle comptait mettre en place.

Le préambule fait aussi mention d’éléments préoccupants sur le climat organisationnel et de représentations effectuées à cet effet auprès des administrateurs.

C’est le comité de gouvernance et d’éthique qui a été mandaté pour recruter une firme qui effectuera l’analyse sur le climat organisationnel. C’est aussi le comité qui déterminera les paramètres de l’enquête ainsi que les moyens mis en œuvre pour assurer la confidentialité du processus. Le résultat de l’analyse organisationnelle sera d’ailleurs remis de manière confidentielle aux membres du conseil d’administration.

La semaine dernière, le comité de parents a voté une résolution pour demander au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, de lancer une enquête sur la gestion du Centre de services scolaire. La députée de Gaspé, Méganne Perry-Mélançon était aussi intervenue auprès du ministre après avoir été mise au courant de certains éléments.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !