•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les spectateurs de retour au Centre Vidéotron pour la finale de la LHJMQ

Un partisan seul au milieu des estrades vides du Centre Vidéotron est éclairé par un rond de lumière.

Les amateurs de hockey de Québec retrouveront finalement les gradins du Centre Vidéotron.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Plus d'un an après le dernier match des Remparts devant public, les amateurs de hockey de Québec pourront à nouveau prendre place dans les gradins du Centre Vidéotron. À compter de samedi, quelque 2000 spectateurs vont assister aux matchs de la série finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Après une saison complète disputée à huis clos, la LHJMQ profite des premières mesures de déconfinement entrant en vigueur juste à temps pour le match numéro 2 de la série finale, samedi après-midi.

Comme le circuit continue ses activités dans l’environnement contrôlé de Québec jusqu’à la fin des séries malgré l’élimination des Remparts, le Centre Vidéotron vibrera à nouveau sous les cris des partisans. Les Foreurs de Val-d’Or ont rendez-vous en finale avec les gagnants du match de mardi soir entre les Islanders de Charlottetown et les Tigres de Victoriaville.

L’amphithéâtre divisé en huit sections

Si la limite de spectateurs sera fixée à 2500 dans un grand amphithéâtre, partout au Québec à compter de vendredi, la LHJMQ a dû revoir ce chiffre légèrement à la baisse pour avoir le feu vert de la santé publique.

C’est que la foule doit être divisée en groupes de 250 spectateurs avec chacun leur propre section, leur propre entrée et leurs propres toilettes. Au Centre Vidéotron, seulement huit sections du genre pouvaient être créées, explique le porte-parole de la LHJMQ, Maxime Blouin.

N’empêche les spectateurs présents seront assurément excités de pouvoir finalement assister à un match de hockey. Surtout que les Foreurs alignent de nombreux joueurs de la région de Québec, dont la capitaine Jakob Pelletier.

Le clan Pelletier prêt à fêter

Je trouve ça merveilleux parce que ça fait quand même plus d’un an qu’on l’a pas vu sur la glace en personne. J’ai hâte en simonac, lance sans détour Mario Pelletier au sujet de son fils.

Les Pelletier, qui habitent Neufchâtel, et leur famille élargie remplissaient les gradins du Centre Vidéotron, ces dernières années, lors des matchs de Jakob contre les Remparts. La famille avait aussi l’habitude de rouler aux quatre coins du Québec et des Maritimes pour assister aux rencontres en personne.

Un attaquant en contrôle de la rondelle tente de déjouer un défenseur.

Le capitaine des Foreurs, Jakob Pelletier, jouera ses derniers matchs en carrière dans la LHJMQ devant les siens.

Photo : LHJMQ, Jonathan Roy

Une tradition rendue impossible par la pandémie. Le paternel ne cache pas qu’il a vécu difficilement le fait de pas pouvoir assister aux matchs de son fils dans l’uniforme du Canada, cet hiver, lors du Championnat du monde junior à Edmonton.

C’est un voyage qu’on avait planifié en famille. De ne pas pouvoir être là pour lui, ça a été le plus dur, dit-il.

Qu’à cela ne tienne, Mario Pelletier promet déjà un Centre Vidéotron qui va vibrer aux couleurs des Foreurs alors que le choix de première ronde des Flames de Calgary disputera vraisemblablement ses derniers matchs en carrière junior.

Jakob veut gagner la Coupe du Président et je ne suis pas sûr que l’autre équipe va avoir une chance.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !