•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Porcherie investie par des militants antispécistes : rapport accablant du MAPAQ

Le bien-être des porcs de la porcherie Les Porgreg, investie par des militants antispécistes, était menacé, selon un rapport d’inspection du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ).

Des militants antispécistes assis par terre près de porcs.

Des militants antispécistes se sont introduits illégalement chez Les Porgreg.

Photo : Facebook/Direct Action Everywhere

Densité d’animaux trop élevée, accumulation de fumier, ventilation inappropriée, infestation d’insectes, le rapport d’inspection du MAPAQ à la porcherie Les Porgreg est accablant, a appris La semaine verte.

En décembre 2019, l’entreprise avait fait les manchettes après que des militants antispécistes s’y sont introduits illégalement pour dénoncer le traitement réservé aux animaux d’élevage.

La militante Jade Boss, qui n’a pas participé à l’occupation, a raconté à Radio-Canada en mars (Nouvelle fenêtre) dernier les piètres conditions de vie des animaux telles que filmées et diffusées sur Internet par ses amis qui ont occupé les lieux en décembre 2019. Ce que les lanceurs d’alerte ont dit, c’est que les cochons vivaient dans leur merde et que les bacs automatisés qui distribuaient la nourriture la distribuaient directement dans ces déjections.

Portrait de Jade Boss.

La militante Jade Boss a dénoncé les piètres conditions de vie des animaux.

Photo : Radio-Canada

Rien à ce sujet dans le rapport d’inspection du MAPAQ que nous avons obtenu  (Nouvelle fenêtre)en vertu de la Loi d’accès à l’information. Mais le rapport comporte des détails sur la promiscuité des animaux et la salubrité des lieux.

Daté du 16 décembre 2019, soit sept jours après l’irruption illégale des militants pour le bien-être animal, le rapport décrit la vision d’horreur qui s’est présentée à l’inspecteur dépêché sur les lieux :

  • Des parcs de 20 porcs [...] qui souillent le parc en entier;
  • Porcelets de la pouponnière à leur dernière semaine souillent leur parc;
  • Présence de mouches dans les sections de mise bas, infestation d’animaux nuisibles;
  • Un animal moribond auquel il aurait fallu, selon l’inspecteur du ministère, donner les soins de santé exigés [...] y compris l’euthanasie s’il y a lieu.

Joint par téléphone, Maxime Grégoire, un des actionnaires de la compagnie Les Porgreg n’a pas voulu commenter. Je n’embarquerai pas sur ce sujet-là avec vous.

À l'époque, l’intrusion illégale des militants dans la porcherie avait rallié les acteurs du monde agricole québécois, qui avaient pressé Ottawa d’adopter la loi C-205 afin de judiciariser l’intrusion sans autorisation sur les fermes, un phénomène qui s’est accentué ces dernières années.

Alors que David Duval, le président des Éleveurs de Porcs du Québec comparaissait mardi au Comité de l’agriculture et de l’agroalimentaire à Ottawa afin d’alimenter la réflexion sur le projet de loi en question, la question se pose : l'exemple de la porcherie Les Porgreg était-il le bon pour convaincre les députés fédéraux de renforcer la loi appelée à restreindre l'intrusion sur les fermes?

M. Duval n’a pas voulu commenter le rapport d’inspection de la porcherie Les Porgreg en particulier, mais il nous a transmis une déclaration par courriel dans laquelle on peut lire : Nous sommes dans une société qui s’est dotée d’instances qui régissent les normes d’élevage. Si certains militants estiment que la réglementation n’est pas respectée, c’est à ces instances qu’ils doivent s’adresser.

David Duval, président, Éleveurs de porcs du Québec.

David Duval, président, Éleveurs de porcs du Québec

Photo : Radio-Canada

Les procès des militants, qui ont été arrêtés pour être entrés par effraction dans le but de commettre un méfait et d’entraver le travail de la police, doivent d’ailleurs avoir lieu l’automne prochain.

Quant à l’état de santé des porcs de la porcherie Les Porgreg, il s’était amélioré trois mois après le premier passage de l'inspecteur du MAPAQ.

De retour sur les lieux le 16 mars 2020, le représentant du ministère a constaté que tous les correctifs exigés avaient été apportés. Les porcelets sont étendus, propres, et les parcs sont secs et sans mouches. Pour la section engraissement et gestation, la ventilation est augmentée, la température abaissée, [...] les animaux sont propres et calmes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !