•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux golfeuses de la Saskatchewan dénoncent le sexisme dans leur sport

Deux joueuses font un selfie assises dans une voiturette sur un parcours de golf.

Kimberly Brown (à gauche) et Kathy Ziglo souhaitent voir plus de femmes jouer au golf en Saskatchewan. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Kathy Ziglo et Kimberly Brown souhaitent voir plus de femmes jouer au golf, dans un effort pour faire progresser leur sport et lutter contre le sexisme dans cette discipline.

Selon Kathy Ziglo, golfeuse de Saskatoon, les choses avancent, mais le sexisme est encore présent dans le golf. Cette joueuse de longue date se souvient que, lorsqu'elle était jeune fille, elle n'a pas pu utiliser les toilettes du pavillon d'un parcours de golf parce que les femmes n'y étaient pas admises. À la place, la fillette de 8 ans devait se rendre dans l'arrière-boutique.

Bien que le sexisme flagrant comme celui-là ne soit pas aussi répandu de nos jours, il est encore ancré dans le sport, dit Mme Ziglo.

La lutte contre les stéréotypes

Kathy Ziglo et Kimberly Brown tentent de combattre les préjugés auprès des joueurs, mais aussi des propriétaires de golfs. Elles ont récemment écrit à Golf Saskatchewan après avoir entendu des commentaires attribués à son directeur général, Brian Lee, dans un reportage télévisé.

M. Lee aurait déclaré ceci : Il y a plus de femmes sur les parcours lors d’événements sociaux, parce que les femmes jouent pour l'aspect social plutôt que pour la compétition. Ces propos ont été démentis par Golf Saskatchewan qui a précisé par communiqué : Les mots n'ont pas été prononcés par Brian ou notre organisation. Ce sont les mots du journaliste qui a écrit l'histoire.

Quelle que soit leur motivation pour jouer, les femmes ont leur place dans le golf.

Une citation de :Kimberly Brown, golfeuse de Saskatoon

De son côté, Mme Ziglo a déclaré qu'il devrait y avoir un message cohérent de la part de tous les parcours, des clubs et des organes directeurs pour soutenir les jeunes filles dans le golf. C'est aux golfeurs actuels de rendre l'avenir meilleur pour les jeunes filles.

La pandémie a favorisé l’arrivée des joueuses

Une personne retire un bâton de son sac.

Les femmes ont leur place sur les parcours de golf tout comme les hommes. (archives)

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Les deux golfeuses saskatchewanaises ont observé une augmentation du nombre de femmes dans les golfs. L’engouement pour ce sport se serait notamment développé durant la pandémie de COVID-19. La pratique en extérieur et la distanciation sociale naturelle de ce sport ont favorisé la venue de nombreux amateurs.

Cette situation rend Kathy Ziglo et Kimberly Brown plutôt optimistes pour leur sport. Nous étions assises sur la terrasse il y a deux semaines et il y avait 10 filles de moins de 11 ans qui jouaient au golf. Nous nous sommes regardées et nous nous sommes dit : "Oh, mon Dieu!" Nous n'avions jamais eu un sentiment aussi positif à l'égard du golf féminin, conclut Kathy Ziglo.

Avec les informations de Heidi Atter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !