•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment protéger vos plantes en cas de gel au sol?

Une rose gelée.

Le point de congélation sera atteint dimanche soir au Saguenay-Lac-Saint-Jean d'après des prévisions d'Environnement Canada.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le printemps hâtif a encouragé de nombreux amateurs d’horticulture à amorcer leur saison de jardinage. Mais les changements brusques de température sont fréquents à cette période de l’année au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Que faut-il faire en cas de risque de gel au sol?

Environnement Canada a envoyé un avis de gel pour la nuit de dimanche à lundi sur tout le territoire du Saguenay et du Bas-Saguenay.

Avec un mercure autour du point de congélation, le refroidissement pourrait être fatal pour beaucoup de plantes, selon le propriétaire de Jardin Scullion, à L’Ascension-de-Notre-Seigneur, Brian Scullion.

Attention aux produits qui sortent des serres. Même les plantes vivaces, les gens souvent voient des vivaces et se disent que c'est des vivaces et qu'il n'y a pas de problème, mais il faut faire attention. Si le produit vient d’une serre, c'est très fragile. Ce qui est produit à l'extérieur, qui a passé l'hiver dehors par contre, il n’y a aucun danger, indique-t-il.

Brian Scullion est à côté d'une plante suspendue.

Brian Scullion a d'abord ouvert sa pépinière à L'Ascension-de-Notre-Seigneur, en 1985, il a ensuite fondé sur les mêmes terres le Jardin Scullion, en 1999.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

À la rescousse de ses plantes

Pour sauver les plants, il est conseillé de tout rentrer à l'intérieur pour la nuit. Si ce n'est pas possible, Brian Scullion propose d’autres techniques.

Ce qui est déjà planté, moi je recommande d'arroser le soir avant la tombée de la nuit. Quand le feuillage est arrosé, il peut résister à des gelées jusqu'à -2 degrés Celsius. C'est quand même surprenant, même s'il y a de la glace dessus le matin, ce n’est pas grave. On arrose et on couvre avec un petit drap ou un plastique qui ne rentre pas en contact avec les plantes. C’est très important, souligne-t-il.

Selon des informations de Philippe L'Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !