•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle boutique de sports de plein air voit le jour à Chelsea

Vincent Bergeron (à gauche) et Jacob Saumur-Gouin (à droite) posent pour la caméra devant la boutique Nomades du parc, à Chelsea.

Vincent Bergeron et Jacob Saumur-Gouin souhaitent encourager la pratique de sports de plein air dans le parc de la Gatineau.

Photo : Gracieuseté : Nomades du parc/Félix Déry

Le parc de la Gatineau offre une multitude de possibilités pour pratiquer des sports de plein air et la pandémie n'a fait qu'accentuer le nombre de personnes qui en profitent chaque jour. Devant ce constat, deux entrepreneurs de Chelsea ont décidé de lancer « Nomades du Parc », une boutique de location de vélos de montagne et de planches à pagaie qui ouvrira ses portes le week-end prochain.

Vincent Bergeron et Jacob Saumur-Gouin ont passé les dernières semaines à rénover un vieux cabanon du chemin Scott à l'aide de matériaux recyclés. Résultat : une nouvelle boutique se fond dans le paysage d'Old Chelsea.

En créant Nomades du Parc, le duo souhaite faire grandir la communauté de cyclistes de montagne en Outaouais.

On sait que c'est un sport qui peut être un peu intimidant au début, donc notre objectif est de rendre ça inclusif pour le plus de gens possible, puis d'encadrer notre clientèle pour qu'elle puisse profiter du parc de la Gatineau, explique M. Bergeron.

« On est vraiment là pour que le monde puisse s'amuser, venir tripper avec nous et découvrir le parc de la Gatineau. On a hâte. On est super excités de commencer nos opérations. »

— Une citation de  Vincent Bergeron, copropriétaire de la boutique Nomades du Parc

Pour en faire plus qu'une simple boutique, une terrasse a été aménagée pour ceux qui souhaitent se reposer après une randonnée. Une station de nettoyage pour les vélos est aussi mise à la disposition des cyclistes, qui sont déjà nombreux à en profiter.

C'est quelque chose qu'il n'y avait pas à Chelsea avant. Je trouve ça super cool qu'il y ait maintenant une station de lavage et une belle flotte de vélos à louer, se réjouit Félix Déry, un amateur de vélo de montagne de longue date.

Un boyau d'arrosage, des brosses et du savon liquide sont placés sur une plateforme en bois.

La station de nettoyage de vélos à proximité de la boutique est accessible gratuitement, 24 heures sur 24.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Sy

L'ouverture officielle se fera samedi prochain, le 29 mai, pile-poil pour le début du déconfinement en Outaouais. En plus de ses 12 vélos, la boutique ajoutera bientôt à son offre de location quelques planches à pagaie, également connues sous le nom de paddleboard.

Ce serait vraiment cool de voir encore plus de monde profiter du beau temps. En plus, je parlais justement avec mon amie qu'on voulait louer des paddleboards. Ça tombe bien!, s'exclame Victoria Duffy, une cycliste rencontrée à proximité du nouveau commerce.

À plus long terme, le duo d'entrepreneurs promet d'organiser des événements et d'ajouter de l'équipement pour pratiquer des sports hivernaux afin que leur boutique soit opérationnelle 12 mois par année.

L'entreprise prévoit également offrir des expériences guidées en vélo et en planche à pagaie à travers le parc de la Gatineau, question de combler un besoin criant dans le secteur.

Dans le village à Chelsea, il y avait déjà tout l'aménagement pour accueillir des activités de plein air, mais il manquait d'idées entrepreneuriales pour encadrer une clientèle qui veut pouvoir y accéder, estime Vincent Bergeron.

Si on regarde au niveau des activités de Nomades du Parc, c'est vraiment des sports individuels, mais qui peuvent se pratiquer en groupe, en nature. C'est super pratique en temps de pandémie, poursuit le porte-parole et cofondateur de l'entreprise.

L'an dernier, bien des gens ont accordé une plus grande place aux activités de plein air dans leur emploi du temps en raison de la pandémie. Nomades du Parc fait le pari que, pour plusieurs, cette façon de passer le temps est carrément devenue un mode de vie. Il reste à voir si les amateurs de plein air seront au rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !