•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de Campbell River incités à devenir des touristes chez eux

Une baleine à bosse à la surface de l'eau.

Les entreprises d'observation des baleines ont beaucoup souffert pendant la pandémie en raison du manque de visiteurs internationaux. (Archives)

Photo : Nick Templeman

Radio-Canada

La collectivité de Campbell River, en Colombie-Britannique, lance une campagne pour aider les petits exploitants touristiques à traverser la prochaine étape de la pandémie.

Avec très peu de visiteurs internationaux attendus à nouveau cet été, la Chambre de commerce de Campbell River encourage les habitants à participer aux activités touristiques de la région, telles que l'observation des baleines, la pêche sportive et le kayak.

La directrice générale de la Chambre de commerce, Mary Ruth Snyder, dit qu’il s’agit du prolongement d'une campagne annoncée au printemps dernier qui demandait aux gens de faire leurs courses et de dîner sur place.

Continuez absolument à soutenir les détaillants, allez chercher ce petit cadeau spécial, mais ajoutez-y une expérience. Campbell River a tellement de voyagistes uniques, des hébergements incroyables, juste au bord de l'eau, soutient-elle.

Stephen Gaborik, le propriétaire de Campbell River Whale Watching and Adventure Tours, dit que son entreprise a connu des difficultés au cours de la dernière année, car elle dépend normalement fortement des visiteurs internationaux.

Nous avons constaté qu'il n'y avait tout simplement pas assez de voyageurs et suffisamment de personnes se déplaçant pour vraiment soutenir notre entreprise, déplore M. Gaborik.

Il espérait que cet été serait mieux que l'an dernier, mais avec les frontières toujours fermées, il commence à perdre espoir et se prépare pour un été comme celui de 2020.

Nous allons à nouveau nous concentrer sur notre marché local et compter sur ce soutien. Nous voulons vraiment encourager les gens à sortir et à dépenser de l'argent pour les sports locaux dans notre propre cour, explique M. Gaborik.

C'est là que la campagne entre en jeu.

Mme Snyder encourage les habitants à envisager une expérience pour des événements spéciaux comme la fête des pères ou des anniversaires, ou tout simplement comme un moyen d'échapper au quotidien.

Faites du kayak, du canoë, de l'observation des baleines. Le musée organise des visites de livres historiques tout au long de l'été pour que vous puissiez en apprendre un peu plus sur la région où vous vivez. C'est une façon absolument merveilleuse de renouer avec la terre qui vous entoure, affirme-t-elle.

Le premier ministre John Horgan a récemment annoncé un soutien de 50 millions de dollars à l'industrie du tourisme, dont une grande partie était axée sur les attractions phares. Mme Snyder dit qu'elle aimerait voir les paramètres permettant de demander un soutien élargi.

Il y a beaucoup de voyagistes qui n'atteignent pas ces grands objectifs d'un million de dollars et ce sont toujours eux qui ont vraiment besoin d'aide, selon elle.

Mme Snyder dit qu'elle espère que certaines restrictions seront levées dans les semaines à venir et que les Britanno-Colombiens pourront se déplacer dans la province cet été. En attendant, elle encourage chacun à continuer de soutenir sa propre communauté.

Avec les informations de l'émission All Points West

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !