•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison de camping est lancée dans l’Est-du-Québec

Un panneau d'informations à l'entrée du camping.

L'interdiction des déplacements interrégionaux a ralenti le début de saison au Camping de la mer.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

La longue fin de semaine marque le coup d'envoi pour plusieurs campings de l’Est-du-Québec, qui sont fin prêts à accueillir les touristes tout en respectant les mesures sanitaires.

Pour certains, les consignes de la santé publique entourant la gestion des campings sont plus claires, cette année. C’est notamment ce que croit Michel Chicoine, propriétaire du Camping Rimouski.

Quand même, pour un mois de mai, c'est bien parti! Pour dire que ça s'annonce bien. On a beaucoup de locaux qui viennent, présentement , explique M. Chicoine.

Ce dernier avertit toutefois les plaisanciers qu’il faut réserver tôt, en prévision d’un grand achalandage tout au long de la saison estivale.

Il ne reste pas grand places. Si certains veulent se réserver des vacances, ils sont mieux d'y penser parce que prendre la route sans avoir de place réservée, d'après moi, ça va être compliqué. Les deux dernières semaines de juillet et la première d'août, c'est quasiment complet, ajoute M. Chicoine.

Un feu est allumé dans un foyer. En arrière-plan une personne est assise à une table de pique-nique au milieu de la forêt.

Les restrictions entourant les vols internationaux ont favorisé le tourisme régional dans la dernière année (archives).

Photo : Radio-Canada / Helen Pike

Une région bientôt ouverte

Au Camping de la mer, à Pointe-Lebel, la fin de semaine s'annonce un peu moins achalandée.

Le début de saison est marqué par le fait que la Côte-Nord est fermée aux résidents des régions aux paliers d'alerte rouge et orange jusqu'au 28 mai.

C'est quand même assez tranquille. Ça va aller à la Saint-Jean-Baptiste avant qu'on voie de gros changements, surtout avec les annonces de confinement puis tout ça. Les gens n'étaient pas sûrs, raconte le propriétaire du camping, Oscar Gagné.

M. Gagné se tient debout devant la mer, en entrevue.

Oscar Gagné s'attend à un été tout aussi achalandé que l'année dernière.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Cette petite période d'accalmie serait toutefois de courte durée pour M. Gagné, qui dit déjà refuser des réservations pour cet été. Trois préposées à l'accueil plutôt qu’une seule vont pouvoir faire face à l’achalandage prévu dans les prochains mois.

Ça nous fait faire beaucoup de changements au niveau de l'accueil, parce que l'an dernier on a eu une belle surprise et l'on n'était pas prêts. Au mois d'août, les gens se sont rendu compte qu'ils pouvaient faire du camping au Québec , conclut M. Gagné.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !