•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusions des services hospitaliers : des questions toujours en suspens

L'urgence du Centre hospitalier universitaire Dr-George-L.-Dumont.

L'urgence du Centre hospitalier universitaire Dr-George-L.-Dumont.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Le président du Conseil des médecins et des dentistes du Centre hospitalier universitaire Dr-George-L.-Dumont, à Moncton, se dit en partie rassuré quant à l'avenir de l'institution.

Le docteur Luc Cormier a participé vendredi à une rencontre avec le ministre des des Gouvernements locaux , Daniel Allain, et les dirigeants du Réseau de santé Vitalité.

Le Dr Cormier affirme que le ministre Allain a indiqué que le gouvernement du Nouveau-Brunswick n'avait pas l'intention de fusionner les deux réseaux de santé, Vitalité et Horizon. La rencontre a remis les pendules à l’heure à ce sujet, dit le Dr Cormier.

Luc Cormier devant les urgences.

Le cardiologue Luc Cormier estprésident du Conseil des médecins et dentistes du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Le médecin ajoute cependant qu’il a toujours des interrogations concernant la volonté de Fredericton d’accroître la collaboration et l'intégration des services entre l'Hôpital de Moncton et le CHU Dumont.

Ceux qui travaillent déjà dans nos hôpitaux savent qu'on a déjà énormément, beaucoup de collaboration, depuis des années avec l'Hôpital de Moncton, souligne-t-il. En quoi on veut accroître cette coopération, alors qu'elle est déjà bien en place depuis longtemps? Je ne sais pas exactement où on veut s'en aller avec ça.

On a une gamme de services qui sont offerts et qui fonctionnent à 100 %. Pas juste dans notre hôpital [Dumont], mais dans le leur [Hôpital de Moncton] également. On répète la même chose ça fait bien longtemps : en combinant ou en faisant un jumelage, ou une fusion, on voit difficilement comme cela va faire en sorte que ça va augmenter l'offre, la gamme ou le volume de services au total, dans l'ensemble des deux institutions, déclare le Dr Luc Cormier.

Le ministre Daniel Allain n’était pas disponible samedi pour une entrevue. Notre gouvernement a été clair et s’est engagé à ne pas fusionner les deux régies de la santé. Je veux donc corriger la désinformation qui circule dans les médias sociaux, a-t-il cependant écrit samedi dans une déclaration par courriel.

En entrevue au Téléjournal Acadie vendredi soir, le chef de Cabinet du premier ministre Blaine Higgs, Louis Léger, ne s'est pas avancé sur un possible amalgame de services. Il a indiqué que M. Higgs voulait créer un débat sur la question.

Il a revanche été catégorie sur la question des réseaux de santé. Il y aura toujours deux réseaux. Ce n'est pas discutable, a dit M. Léger. Les services en français vont toujours être là.

Avec des renseignements de Margaud Castadère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !