•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pratiques de la GRC dénoncées après l’arrestation de 26 environnementalistes

Une douzaine de policiers devant les barricades.

Des organismes dénoncent la mise en place de zones d'exclusion par les policiers, empêchant la surveillance de leurs activités par des observateurs légaux et des journalistes (archives).

Photo : David Malysheff

L’Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique (BCCLA) dénonce les méthodes de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) contre des activistes anti-déforestation. La GRC a procédé à cinq nouvelles arrestations vendredi près du campement de Caycuse, sur l’île de Vancouver, portant à 26 le nombre de personnes arrêtées depuis mardi.

Des manifestants du groupe Rainforest Flying Squad bloquent des routes forestières dans le secteur depuis le mois d’août 2020 afin d’empêcher la coupe de forêts anciennes, devenues rares. Une injonction a été accordée à la compagnie forestière Teal-Jones en avril afin qu’ils retirent les barrages et laissent passer la machinerie.

La GRC a commencé à faire respecter l’injonction mardi. Ce faisant, elle a établi des barrages routiers et une zone d’exclusion autour du campement de la vallée Caycuse.

[L]es actions de la GRC ont une portée excessive et constituent un exercice incohérent, arbitraire et illégal de leur pouvoir discrétionnaire d’empêcher les membres du public, y compris les observateurs légaux et les médias, d’accéder à la zone et de surveiller les activités de la police, peut-on lire dans une lettre ouverte (Nouvelle fenêtre) de la BCCLA adressée au procureur général de la province, Mike Farnworth, et à la commissaire de la GRC Brenda Lucki.

L’Association canadienne des journalistes a également dénoncé ces tactiques dans un communiqué (Nouvelle fenêtre) mardi. Nous sommes profondément troublés d'apprendre [...] que cette zone d'exclusion bloque une voie d'accès d'urgence de la Première Nation Ditidaht, ajoute la BCCLA.

Une manifestation en soutien aux activistes a eu lieu jeudi à Victoria. Vendredi, une centaine de personnes se sont rassemblées sur les marches du palais de justice provinciale dans le centre-ville de Vancouver pour les appuyer.

Karishma Porwal, l’une des organisatrices du mouvement Old-Growth Vancity, mis sur pied par solidarité avec les activistes du Rainforest Flying Squad, était présente à la manifestation vendredi.

Notre premier ministre John Horgan a été élu sur sa promesse de protéger les forêts anciennes, rappelle la jeune femme. Nous le pressons d'agir en conséquence.

Avec des informations de Sarah Xenos et d’Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !