•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

« Nettoie ton kilomètre » : un nouveau défi de ramassage de déchets

Anne-Marie Gingras invite la population à participer au défi ayant pour titre «Nettoie ton kilomètre».

Anne-Marie Gingras, mère de deux enfants et résidente de Beauport, invite la population à participer au défi « Nettoie ton km ».

Photo : Radio-Canada / Marie-Audrey Houle

Le concept est simple, il suffit d’avoir des gants, un sac et de profiter d'une balade à l’extérieur pour ramasser les déchets sur au moins un kilomètre autour de chez soi. À pied, en trottinette ou à vélo, en solo ou en famille, le défi est lancé à tous.

Né durant le deuxième confinement en France en novembre dernier, ce mouvement a rapidement pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #nettoietonkm. C'est Benjamin de Molliens, un éco-aventurier, qui a lancé ce défi en respect des normes sanitaires en vigueur à ce moment-là. Il était alors permis de sortir prendre l'air durant une heure par jour dans un rayon d'un kilomètre de sa demeure.

En avril dernier, Anne-Marie Gingras, mère de deux jeunes enfants et résidente de Beauport, a eu vent de ce défi et a contacté l'équipe française pour obtenir l'autorisation de lancer une version québécoise. Avec leur accord, elle a créé le groupe Nettoie ton km (Qc) sur Facebook qui compte maintenant plus de 400 membres. Sans restriction de temps, elle a adapté le défi à la réalité québécoise de la pandémie.

C’est super important pour moi que les gens s’approprient le mouvement. Sur le groupe, on publie nos actions, le trajet qu’on a fait, des photos de notre collecte, on pourra même éventuellement créer des événements et se rassembler.

Une citation de :Anne-Marie Gingras

Un défi qui fait penser au plogging, c'est-à-dire faire du jogging tout en ramassant les déchets sur son chemin. Ce mouvement écologique, né en Suède il y a quelques années, a trouvé depuis de nombreux adeptes tout autour du globe, notamment Mme Gingras. Elle cherchait toutefois une façon de sensibiliser encore plus de gens à la cause : elle l'a trouvée avec ce nouveau défi Nettoie ton km.

Mme Gingras propose de tenter l'expérience avec des gants pour ramasser les déchets directement avec les mains ou encore avec une pince à long manche ou une pince à salade pour réduire l'amplitude de mouvement pour ceux qui auraient des limitations physiques. Avec les enfants, elle souligne que l’activité peut être transformée en jeu tout en portant attention aux déchets qui pourraient être dangereux.

Pour moi, c’est important pour l’avenir des enfants. Ce ne sont pas mes déchets, mais c’est ma planète. Moi, je refuse de vivre comme ça, je décide de faire ma part. Si tout le monde faisait son petit bout de chemin en passant à l’action, on rend ça positif. La planète nous est prêtée, on ne peut pas continuer de la salir comme ça, conclut Mme Gingras.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !