•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseils de quartier du centre-ville de Québec s'opposent au 3e lien

Le tunnel sera aménagé sur deux étages avec un total de six voies de circulation, dont deux réservées au transport en commun.

Le tunnel sera aménagé sur deux étages avec un total de six voies de circulation, dont deux réservées au transport en commun.

Photo :  Gouvernement du Québec

Des conseils de quartier du centre-ville de Québec se mobilisent contre le projet de 3e lien. Ils y voient une menace pour leur qualité de vie et la qualité de l’air.

Le projet présenté par le gouvernement du Québec prévoit la construction d’un tunnel de 8,3 kilomètres de long entre Québec et Lévis. Il comprendra six voies de circulation sur deux étages. Deux de ces voies seront réservées aux autobus électriques et possiblement au covoiturage.

Du côté de Québec, les entrées et les sorties principales du tunnel seront aménagées pour donner un accès direct à l’autoroute Laurentienne, dans le secteur du boulevard Wilfrid-Hamel.

Il sera aussi possible de sortir du tunnel en automobile pour rejoindre l’autoroute Dufferin-Montmorency.

Mauvais pour Maizerets et Limoilou

C’est vraiment une mauvaise nouvelle pour nous. Nous travaillons depuis des années pour que l'autoroute Dufferin soit transformée en boulevard urbain. Notre accès au fleuve est coupé et ça ne va pas s’améliorer, affirme le secrétaire du conseil de quartier Maizerets, Martial Van Nest.

Des inquiétudes similaires sont exprimées par le conseil de quartier du Vieux-Limoilou. Les membres ont adopté une résolution lors de la dernière réunion afin de détailler leurs appréhensions face au projet présenté par la Coalition avenir Québec.

On craint les effets de la circulation dans Limoilou, que le quartier soit davantage enclavé, ainsi qu'une augmentation de la pollution sonore et de l’air.

La pollution de l’air vient entre autres sources par le réseau autoroutier, par la circulation automobile. Nécessairement, si on ajoute 10 000, 30 000, 50 000 véhicules qui vont transiter, que ce soit entre ExpoCité ou par Laurentienne ou Dufferin-Montmorency, ça va aggraver les pressions qu’on ressent déjà, estime le président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, Raymond Poirier.

Le conseil Maizerets doit se réunir mercredi prochain pour se positionner également officiellement sur le projet de 3e lien.

Selon M. Van Nest, plusieurs membres du conseil y voient aussi des effets néfastes.

Nous en avons parlé. Le tunnel va induire davantage de trafic et augmenter la pollution de l’air dans notre quartier, précise-t-il.

Circulation estimée

Le gouvernement Legault estime qu’environ 50 000 véhicules par jour emprunteront le tunnel, et 27 000, la sortie Dufferin-Montmorency. Il n’y aurait toutefois pas davantage de congestion, selon la Coalition avenir Québec, puisque ces véhicules circulent déjà au centre-ville en y accédant par les ponts existants.

Une analyse que ne partage pas Raymond Poirier.

Dans notre esprit à nous, on va chercher des gens qui ne passaient pas nécessairement par ces autoroutes-là, entre autres de la Rive-Sud. Ça nous paraît clair qu’il va y avoir un accroissement important sur le plan de la circulation automobile, note-t-il.

Les conseils de quartier Saint-Roch et Lairet auraient aussi des réserves importantes concernant le 3e lien.

Future coalition?

Des discussions sont en cours en vue de former une coalition contre le projet. Certains conseils des quartiers centraux songent à en faire partie.

Le conseil du Vieux-Limoilou tente pour sa part de convaincre les élus que le projet comme il est présenté aurait des effets dévastateurs sur les résidents des quartiers centraux.

C'est clair qu'il y a une inquiétude palpable dans les différents conseils de quartier du centre-ville. On a interpellé les différents élus de la Capitale-Nationale, tant au municipal qu'au provincial et au fédéral. On travaille à sensibiliser les élus, explique Raymond Poirier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !