•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le manque de main-d'œuvre force Cedrico à fermer un quart de travail à Causapscal

Une cour à bois de l'entreprise Cedrico à Price.

L'entreprise admet qu'elle a de la difficulté à recruter de nouveaux employés. (archives)

Photo : Radio-Canada / Gaston Beaulieu

Radio-Canada

Le manque de main-d'œuvre force Cedrico à fermer son 3e quart de travail à Causapscal, pour une durée indéterminée. L'entreprise de sciage doit réduire ses activités en raison de ses problèmes de recrutement de personnel.

L'entreprise a aussi réduit ses objectifs de récolte de bois des prochaines semaines.

L'entreprise indique que des postes laissés vacants depuis janvier causent une fatigue généralisée à l'ensemble du personnel en raison des heures supplémentaires pour effectuer la tâche non accomplie.

L'entreprise affirme aussi que 30 postes sont à pourvoir aux usines de Price et de Causapscal.

« Les CV, ça ne rentre pas. On est au bout des CV. Ça s'est dégradé rapidement. Ça a tenu par un fil tout l'hiver. On a épuisé du monde. »

— Une citation de  Denis Bérubé, président de Cédrico

En entrevue à l'émission Au Cœur du monde vendredi après-midi, le président de Cédrico, Denis Bérubé, a expliqué que le printemps est souvent une période difficile pour recrutement de travailleurs dans les scieries.

Quand arrive le printemps en région, tu as des gens qui partent pour le nord. On en a d'autres qui profitent des emplois saisonniers pour changer d'orientation, a précisé M. Bérubé.

La direction précise, par communiqué, qu'elle a entrepris des démarches en novembre dernier pour embaucher 18 travailleurs étrangers. Toutefois, elle déplore la lourdeur des procédures administratives et les retards de traitement des dossiers.

Toujours par communiqué, Cedrico se désole de ne pas pouvoir profiter pleinement des conditions actuelles du marché du bois d'œuvre.

Avec la collaboration de Sylvie Aubut

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !