•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet pilote pour permettre l'alcool au parc Jacques-Cartier

Des Sherbrookois au parc Jacques-Cartier.

Avec l'arrivée du temps chaud, les Sherbrookois affluent dans les parcs.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

Dès cet été, il devrait être permis de consommer de l'alcool dans un secteur du parc Jacques-Cartier de Sherbrooke sous certaines conditions.

Grâce à un projet pilote mis sur pied par le comité de sécurité publique de Sherbrooke, la Ville devrait modifier sa réglementation pour la saison estivale. Cette décision doit encore être entérinée par le conseil municipal, et encadrera la consommation d'alcool de manière très stricte.

Tout d'abord, l'alcool serait permis dans un secteur très précis, soit le quadrilatère englobant le chemin et le préau à l’intérieur du parc, le grand terrain de l’endroit ainsi que la rue Marchant.

Puis, la consommation d’alcool serait permise uniquement entre 11 h et 20 h, et devra être accompagnée d’un repas. Une simple collation ne justifiera pas la présence de boissons alcoolisées.

On ne voulait pas l’étendre à tous les parcs, puisque ça devenait difficile pour les policiers et les gardiens de parc de faire respecter cette nouvelle réglementation, mentionne la présidente du comité de sécurité publique de Sherbrooke et conseillère municipale, Danielle Berthold

Si jamais on poursuit à la suite de l’analyse du projet pilote, on verra si on change nos conditions ou si on abolit tout simplement cette mesure.

Une citation de :Danielle Berthold, présidente du comité de sécurité publique de Sherbrooke

Plusieurs constats d'infraction liés à l'alcool

Lors des derniers jours, les agents du Service de police de Sherbrooke ont remis un grand nombre de constats d'infraction à des gens qui consommaient illégalement de l'alcool dans les parcs. Au total, 71 constats ont été remis depuis le 1er avril, dont 36 au cours des deux derniers jours seulement.

Avec le beau temps des derniers jours et les mesures de zone rouge toujours en vigueur, des policiers ont été spécifiquement attitrés à la surveillance de la consommation d'alcool.

Un enjeu depuis longtemps

Le mois dernier, la conseillère Évelyne Beaudin avait soulevé de nouveau la question de l'alcool dans les parcs à Sherbrooke. Pour elle, la plupart des citoyens consommeront de façon raisonnable.

Il y a des craintes, des préoccupations. Quand on laisse plus de liberté aux gens, on a peur qu’il y ait des débordements, je pense que c’est une crainte normale [...]. Ce serait dommage de pénaliser la majorité qui veut profiter de la saison estivale, notamment, à cause d’une minorité de gens qui ne savent pas se tenir. Il faut savoir aussi que ce ne sera jamais permis d’être en état d’ébriété dans un espace public, avait-elle fait savoir.

Ça faisait partie des plans du comité de sécurité publique d’en discuter. On voulait voir comment on se positionne par rapport à l’expérience vécue avec Wellington-sur-Mer l’été dernier. Finalement, on a décidé d’aller de l’avant avec un projet pilote qui nous permettra de savoir comment la population réagit à une telle permission, explique Danielle Berthold.

Celle-ci n'est d'ailleurs pas du tout inquiète. Je pense que les Sherbrookois sont rendus là, qu’ils sont assez responsabilisés, surtout après plus d’un an de pandémie. Je suis positive pour commencer. Les policiers continueront leur surveillance habituelle dans le parc. De plus, les plaintes aideront à évaluer la conduite de la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !