•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves pourront être vaccinés à l’école en juin à l'Île-du-Prince-Édouard

Une adolescente dans le gymnase de l'école reçoit son vaccin dans l'épaule.

Hannah Duffy, 14 ans, reçoit sa première dose de vaccin Pfizer-BioNTech dans son école, à Etobicoke, en Ontario. Ce vaccin sera offert aux élèves de l'intermédiaire à l’Île-du-Prince-Édouard en juin.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Les élèves de l'intermédiaire à l’Île-du-Prince-Édouard pourront recevoir une première dose de vaccin contre la COVID-19, qui sera administré à l’école par des infirmières de la santé publique.

Il s’agira du vaccin de Pfizer-BioNTech, le seul approuvé au Canada contre la COVID-19 dans le cas des jeunes de 12 à 15 ans.

Les élèves devront faire signer un formulaire de consentement à leurs parents ou tuteurs.

Les écoles remettront aux élèves la documentation nécessaire pour que leurs parents ou tuteurs prennent une décision éclairée, explique le directeur de l’école intermédiaire Stonepark, George Trevor.

La décision relève entièrement des parents ou tuteurs, et ces derniers devraient recevoir les documents la semaine prochaine, précise M. Trevor.

Dans le cas de l’école Stonepark, la vaccination devrait commencer durant la semaine du 7 juin. Les élèves admissibles de chaque année scolaire devraient être vaccinés lors de séances distinctes.

Il est logique d’offrir le vaccin anti-COVID-19 dans les écoles, estime George Trevor. Les élèves y sont déjà rassemblés et ils n’auront pas à interagir avec plus de gens comme ce serait le cas s’ils devaient se rendre ailleurs pour être vaccinés.

Il est important de vacciner les jeunes, car il est prouvé scientifiquement qu’ils peuvent transmettre la COVID-19 exactement comme les adultes, souligne la médecin hygiéniste en chef de la province, Heather Morrison.

Deux parents d’élèves de l’école Stonepark, Sheri St. Denis et Danny Calaghan, disent appuyer la vaccination de leurs enfants respectifs.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !