•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FQM désire jouer un rôle dans la gestion des forêts

Un grumier transportant du bois.

Un camion lourd transportant du bois.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Le Regroupement des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, de jouer un plus grand rôle dans la gestion des forêts publiques.

Ce regroupement est présidé par le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard.

Nous ce qu'on veut c'est être davantage impliqué sur une partie de la grande forêt publique qu'on appelle la forêt de proximité. On veut se faire reconnaître un nouveau type de responsabilité, pas seulement pour gérer de la matière ligneuse ou des volumes de bois, on veut vraiment être impliqué dans la gestion et l'aménagement de ces territoires-là. Comme gouvernement de proximité, on est confiant et on estime quand on regarde les expériences passées qu'on va être à même de bien faire notre travail, a-t-il dit en entrevue lors de l'émission Place publique jeudi après-midi.

La première forêt de proximité a été annoncée en septembre 2019. La MRC d'Abitibi-Ouest avait alors obtenu la délégation de la gestion forestière d'un territoire de 42 565 hectares pour une période de 20 ans.

La FQM demande d’étendre le concept de forêt de proximité à tout le Québec. C'est ce qu'on demande au ministre et on veut former un comité de travail pour élaborer ces concepts-là, a-t-il poursuivi.

La demande a été réalisée à l'issue du 4e Forum des communautés forestières de la FQM.

Pour le moment, Luc Simard estime que les pouvoirs des municipalités et des MRC ne répondent pas au rôle qu'ils pourraient jouer. Les MRC siègent présentement au sein des Tables de gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT). Cette structure existe pour prendre compte des intérêts et des préoccupations des personnes et des organismes concernés par les activités d’aménagement forestier sur le territoire public, indique une page Web du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Les pouvoirs des municipalités sont quand même pas très, très présents. On est membres les MRC des Tables GIRT, mais je vous dirais que les enjeux aux Tables GIRT ne correspondent pas aux enjeux qu'on a pour faire une vraie concertation de l'aménagement de nos territoires, a-t-il expliqué.

En novembre dernier, le MFFP avait indiqué qu'il visait de presque doubler la récolte forestière au Québec d'ici 2080.

La FQM a amorcé une réflexion avec nos partenaires afin d’arrimer ces objectifs ambitieux avec les valeurs de la population qui aspire à un développement durable de nos forêts. Selon nous, les gouvernements de proximité représentent la clé de l’acceptabilité sociale, le seul moyen de concilier les objectifs de tous les usagers du territoire. C’est pour cette raison qu’ils doivent être partie prenante de la gestion des territoires forestiers , a soutenu aussi, par voie de communiqué, Luc Simard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !