•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sainte-Luce dévoile sa vision pour réaménager l’Anse-aux-Coques

La plage et la promenade de l'Anse-aux-Coques, à Sainte-Luce.

Le secteur de l'Anse-aux-Coques doit être réaménagé à Sainte-Luce pour favoriser un meilleur partage de l'espace entre les plaisanciers, les cyclistes et les automobilistes. (archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

La Municipalité a dévoilé le plan directeur d'aménagement de la promenade de l'Anse-aux-Coques qui se veut une vision de ce à quoi le secteur pourrait ressembler dans les prochaines années. Il y est notamment proposé d'allonger la promenade jusqu'à l'église, d'aménager des trottoirs et des pistes cyclables supplémentaires et de trouver des solutions pour le stationnement d'appoint pendant l'été, étant donné la popularité de la plage.

Ce plan a été adopté mercredi, lors de la séance du conseil municipal de Sainte-Luce.

Les détails sur l'échéancier de réalisation et le financement du projet d'aménagement restent encore à être ficelés, selon le maire Roch Vézina.

Il est toutefois déjà prévu que le projet soit déployé en plusieurs phases dans les années à venir. Des ententes doivent aussi être conclues avec des partenaires publics et privés.

« Il est question de revitaliser tout le secteur de la promenade, qui est tellement couru par la population. On veut l'agrémenter différemment. »

— Une citation de  Roch Vézina, maire de Sainte-Luce
Le quai de Sainte-Luce.

Ce quai doit être valorisé, selon le plan adopté par le conseil municipal qui décrit la vision souhaitée pour l'aménagement du secteur de l'Anse-aux-Coques.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

L'aménagement de l'Anse-aux-Coques doit se faire dans une optique d'adaptation aux changements climatiques, notamment en tenant compte de l'érosion des berges.

Grandes lignes de la vision pour le réaménagement de l'Anse-aux-Coques

  • Prolongement de la promenade jusqu'au quai pour intégrer l'église et le presbytère à celle-ci
  • Mise en valeur du quai à des fins récréotouristiques
  • Création un lieu de rencontre qui valorise le patrimoine maritime, notamment marqué par le naufrage de l'Empress of Ireland
  • Révision du stationnement
  • Optimisation des activités actuelles comme celle du marché public
  • Ajout de services sanitaires le long de la promenade
  • Amélioration du partage de la route entre piétons, cyclistes et automobilistes
  • Implantation d'une piste cyclable sur la route 298 pour relier Luceville à l'Anse-aux-Coques
  • Analyse de la possibilité de relier les sections de promenade en faisant les travaux de recharge de plage

D'abord, protéger la rive

Selon le directeur général de Sainte-Luce, Stéphane Forest, la première étape sera de réaliser les travaux de protection de la promenade pour la protéger de l'érosion côtière.

Une première petite recharge de la plage doit ainsi être faite vers le mois de septembre sur une étendue d'un peu moins de 500 mètres.

La plage et la promenade de l'Anse-aux-Coques, à Sainte-Luce.

La plage doit aussi être rechargée.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Une grande recharge de la plage est aussi prévue pour les années à venir, en partenariat avec le ministère de la Sécurité publique.

Le plan d'aménagement global a été produit en partenariat avec la firme AECOM et a été financé en partie par Québec. Il a été adopté mercredi, lors de la séance du conseil municipal de Sainte-Luce.

La firme AECOM est notamment à l'origine des nouveaux aménagements côtiers de Percé, en Gaspésie.

Les citoyens consultés dans les étapes à venir

En séance publique du conseil municipal mercredi soir, la conseillère et candidate à la mairie aux prochaines élections municipales, Micheline Barriault, a proposé que la population soit consultée à propos de cette recharge de plage qui pourrait dépasser le niveau de la promenade.

Elle proposait également que les citoyens soient consultés sur le plan directeur et que l'adoption de ce plan par le conseil municipal soit reportée.

Sa proposition n'a pas reçu d'appui de la part des autres membres du conseil.

Je trouve ça très dommage. Je pense que ces deux projets-là ce sont peut-être les projets les plus importants que la Municipalité de Sainte-Luce aura dans toute son existence et on n'informe pas les citoyens de ces projets-là, a soutenu Mme Barriault après que sa proposition soit tombée, faute d'appuyeur.

De son côté, en entrevue jeudi, le maire Roch Vézina a avancé que les citoyens seront consultés lors des prochaines étapes de déploiement du projet d'aménagement de l'Anse-aux-Coques.

Des terrains devront notamment être achetés par la Municipalité pour réaliser certains des projets proposés dans le plan directeur.

« On veut faire des rencontres avec les citoyens. C'est important. On ne veut pas imposer quelque chose aux citoyens. Il faut qu'ils soient d'accord.  »

— Une citation de  Roch Vézina, maire de Sainte-Luce

Il indique qu'il souhaite surtout que les citoyens soient fiers de l'aménagement du secteur.

Avec la collaboration de Shanelle Guérin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !