•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario propose un plan de déconfinement en trois étapes

Une employée du restaurant torontois Gio Rana's Really Really Nice dresse une table sur une terrasse.

Si tout va bien, les terrasses pourront rouvrir à la mi-juin.

Photo : CBC/Sam Nar

L’Ontario a dévoilé jeudi un plan progressif de déconfinement en trois paliers, qui repose sur la proportion d’adultes vaccinés.

La province croit que la première étape pourrait entrer en vigueur à la mi-juin, quand au moins 60 % des adultes auront reçu une première dose de vaccin. D'autres données, comme le nombre d'hospitalisations liées à la COVID et le taux de tests de dépistage positifs, seront aussi prises en compte.

Présentement, 58 % des Ontariens ont reçu une première dose.

Durant la première phase, les activités de plein air en petit groupe reprendront.

Les commerces non essentiels pourront rouvrir en accueillant un maximum de 15 % de leurs clients habituels. Les terrasses pourront recevoir un maximum de quatre personnes par table.

La plupart des installations sportives extérieures pourront cependant ouvrir dès samedi, à temps pour le long week-end.

Un joueur de tennis près du filet avec une balle à l'avant-plan.

La plupart des installations sportives extérieures peuvent rouvrir samedi, a annoncé le premier ministre.

Photo : CBC/John Robertson

Au cours de la deuxième étape, les ligues sportives extérieures pourront reprendre leurs activités avec un maximum de 25 personnes.

Les soins personnels seront aussi autorisés à l’intérieur, avec un nombre réduit de clients et le port du masque obligatoire. Des cérémonies et activités religieuses pourront également avoir lieu à l’intérieur, si seulement 15 % des places sont occupées.

L'image détaille les dates attendues; 14 juin : rassemblements extérieurs de 10 personnes, ouverture des terrasses et des commerces avec certaines restrictions; mi-juillet : rassemblements extérieurs de 25 personnes, 5 personnes à l'intérieur, ouverture des salons de coiffure; mi-août : grands rassemblements intérieurs et extérieursAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le plan ontarien est en trois étapes.

Photo : Radio-Canada

Pour passer à ce deuxième palier de déconfinement, 70 % des adultes devront avoir reçu une première dose et 20 % devront être complètement vaccinés.

Il y aura au moins trois semaines entre chaque étape.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

D’autres activités extérieures seront autorisées au cours de la troisième phase. Les salles de conditionnement physique, salles à manger, musées et bibliothèques, notamment, pourront alors rouvrir avec certaines restrictions.

Mais pour en arriver là, de 70 à 80 % des adultes devront avoir reçu une première dose et le quart de la population de plus de 18 ans devra avoir obtenu ses deux doses.

Rien au sujet des écoles

Le gouvernement ne s'engage pas à rouvrir les écoles avant la fin de l'année scolaire.

Des élèves qui portent un masque arrivent à l'école en portant leur sac devant eux.

Le gouvernement n'est pas prêt à rouvrir les écoles.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le premier ministre s'inquiète notamment des prédictions des experts selon lesquelles le retour en classe pourrait entraîner une hausse de 11 % des nouvelles infections.

Nous ne pouvons nous permettre une augmentation de 11 % des cas présentement, a déclaré Doug Ford en conférence de presse.

La troisième vague a frappé de plein fouet la province. Certains ont reproché au gouvernement d'avoir assoupli trop rapidement les restrictions la dernière fois, en dépit de la menace des variants.

Le premier ministre Doug Ford sort de son bureau.

Le premier ministre Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Les commerces non essentiels et les restaurants sont limités aux commandes à emporter et aux livraisons.

Les écoles sont fermées depuis avril.

Plus tôt jeudi, le Groupe pour le consensus en matière de modélisation et de conseils scientifiques, qui conseille le gouvernement ontarien, avait reconnu que la situation s'améliorait et que, si certaines restrictions étaient maintenues jusqu'à la mi-juin, les Ontariens pourraient profiter de l'été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !