•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec donne le coup d’envoi pour la vaccination des 12 à 17 ans

Des élèves dans une classe du secondaire avec leur enseignant.

Les adolescents de 12 à 17 ans pourront commencer à se faire vacciner le 25 mai dans les centres de vaccination du Québec.

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Les adolescents de 12 à 17 ans pourront commencer à recevoir le vaccin de Pfizer partout au Québec, à compter du 25 mai dans les centres de vaccination, et les semaines du 7 et du 14 juin dans les écoles.

Selon le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui rencontrait les médias en compagnie du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, de la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, et du directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré, ce plan de vaccination est flexible et adapté à la réalité de cette tranche d'âge qui représente 530 000 personnes, soit 6 % de la population québécoise.

Dans les centres de vaccination

Partout au Québec, les personnes de ce groupe d'âge pourront prendre rendez-vous dans les centres de vaccination à compter de mardi via le site Internet Clic Santé. Des plages horaires étendues les soirs et fins de semaine seront par ailleurs aménagées spécialement pour elles jusqu’au 20 juin.

Des précisions ont été apportées le 21 mai concernant la possibilité de se faire vacciner à l'auto et à vélo au circuit Gilles-Villeneuve et à l'aéroport Montréal-Trudeau. Voir notre article à ce sujet.

À l’école

Les adolescents pourront aussi se faire vacciner directement à l’école les semaines du 7 et du 14 juin. Ceux qui sont âgés de moins de 14 ans devront présenter un formulaire de consentement signé par les parents ou un tuteur légal. Ce formulaire et la documentation qui l'accompagne seront transmis aux parents par les autorités scolaires ou sanitaires, selon les régions.

Dans la plupart des cas, les élèves bénéficieront d’un transport vers un centre de vaccination en opération. Dans certaines situations, la vaccination mobile sera offerte selon l’organisation des services locale, précise Québec dans un communiqué.

Quant aux deuxièmes doses, Québec promet de les administrer autant que possible avant la prochaine rentrée. Il informera ultérieurement la population sur la marche à suivre pour les vaccins de rappel.

« Les deuxièmes doses pour ce groupe d’âge là vont être données en grande majorité avant la prochaine rentrée scolaire. C’est ce qui va nous permettre de commencer l’année scolaire 2021-22 du bon pied. »

— Une citation de  Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

La vaccination des 12 à 17 ans se poursuivra donc pendant toute la saison estivale.

Cégeps et universités

Soulignant les efforts et les sacrifices importants consentis par les étudiants des universités et des cégeps dont la majorité n'a pas mis les pieds dans une salle de classe depuis plus d'un an maintenant, la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, a fortement encouragé ces étudiants à se faire vacciner.

Des plages horaires de soirée et de fin de semaine seront d'ailleurs ajoutées du 25 mai au 23 juin pour s'adapter aux besoins de ce groupe dans les centres de vaccination. La participation des étudiants à la campagne de vaccination est d'autant plus importante que le retour en classe dans les universités et cégeps est directement lié au taux de vaccination de la population.

« Si 75 % de la population âgée de 12 ans et plus est vaccinée avec deux doses, tous les étudiants dans les cégeps et les universités vont pouvoir revenir en présence pour la rentrée du mois d’août. »

— Une citation de  Danielle McCann, ministre de l'Enseignement supérieur du Québec

Le vaccin Pfizer encore plus efficace chez les jeunes

En ce qui a trait à la sécurité de la vaccination chez les jeunes, un nouvel avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) recommande qu’à la lumière des nouvelles données très prometteuses concernant ce groupe spécifique, l’âge minimal pour administrer le vaccin de Pfizer soit abaissé à 12 ans.

Lors des essais cliniques, précise le CIQ, après deux doses de ce vaccin […] l’efficacité vaccinale est très élevée, soit près de 100 %, ce qui est plus élevé que la réponse immunitaire observée chez les adultes, a souligné Christian Dubé.

Le 6 mai dernier, le gouvernement Legault a annoncé que les adolescents de 12 à 17 ans devraient recevoir une première dose de vaccin d’ici la fin juin.

La veille, Santé Canada avait donné l’autorisation de vacciner les jeunes de 12 à 15 ans avec le vaccin de Pfizer-BioNTech.

Le gouvernement, qui dispose maintenant de suffisamment de vaccins, s’est fixé pour objectif d’atteindre une couverture vaccinale d’au moins 75 % des 12 ans et plus en ce qui concerne l’administration de la première dose.

C’est donc seulement ce vaccin qui sera administré aux 12 à 17 ans, jusqu’à ce qu’un autre vaccin soit homologué par Santé Canada pour ce groupe d’âge.

La vaccination des 12 à 17 ans commence

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !