•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une année de défis, de surprises et de dépassements pour L'Océanic de Rimouski

Deux joueurs de hockey se font l'accolade pendant la traditionnelle poignée après un match.

Le défenseur Tyson Hinds fait l'accolade à un adversaire après la victoire de l'Océanic face aux Cataractes au premier tour des éliminatoires de la LHJMQ.

Photo : Olivier Croteau / LHJMQ

Radio-Canada

Un peu plus d'une semaine après son élimination, L'Océanic de Rimouski a entamé mercredi son bilan de saison, une période très particulière en temps de pandémie, marquante pour « l'équipe de toute une région ».

Après l'arrêt abrupt de la saison en mars 2020, L'Océanic a attaqué sa 26e campagne dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans l'espoir de jeter les bases pour construire une équipe compétitive pour les prochaines années.

L'année COVID pendant laquelle les parties se sont déroulées devant des gradins vides aura au moins eu le mérite de permettre aux dirigeants du monde du hockey d'atteindre leurs objectifs de développement et de refaire le plein de choix pour le repêchage à la suite de transactions.

Qui plus est, l'année aura aussi permis de voir sur la glace une équipe bourrée de jeunes prêts à reprendre le flambeau. Avec une vingtaine de joueurs susceptibles de revenir la saison prochaine, L'Océanic comptera sur plusieurs sélections au repêchage avec six choix lors des trois premières rondes du repêchage, dont deux choix de première ronde.

Deux joueurs de hockey freinent pendant un match et soulève un énorme nuage de neige.

Le Gatinois Tyson Hinds et ses coéquipiers en ont eu plein les bras face aux Foreurs de Val-D'Or au 2e tour des séries de la LHJMQ, comme ici contre Justin Robidas.

Photo : Jimmy Pearson / LHJMQ

L'apport des défenseurs

Un changement de garde qui s'est effectué avec brio grâce à une progression au goût de l'entraîneur, particulièrement chez les défenseurs Tyson Hinds, Jérémie Biakabutuka et Frédéric Brunet, selon l'entraîneur-chef et directeur général Serge Beausoleil. Des gars qui sont des menaces offensives, qui jouent le hockey actuel où l'on se porte à l'attaque à partir de l'arrière.

Ils jouent le hockey dans nos valeurs, c'est un avenir très intéressant qui s'annonce pour L'Océanic de Rimouski

Une citation de :Serge Beausoleil, entraineur-chef

Une saison de dépassement

Quinzième au classement général sur les 18 clubs, L'Océanic a démontré une belle unité avec de jeunes joueurs qui ont adhéré à un plan précis qui aura permis d'accéder à la ronde quart de finale à la suite d'une victoire surprenante face à une équipe favorite, les Cataractes de Shawinigan.

2021/04/23, Shawinigan Quebec, Canada. Hockey LHJMQ. Les Cataractes de Shawinigan recoivent l'Oceanic de Rimouski au Centre Gervais Auto.

Le défenseur de L'Océanic de Rimouski (16), Simon Maltais.

Photo : LHJMQ / Olivier Croteau

Même avec des jeunes inexpérimentés, une dizaine de joueurs de 16 et 17 ans et de 20 ans pourraient être de retour. L'équipe a livré de chaudes luttes et a même signé des victoires en fin de calendrier contre les puissances de la ligue.

Serge Beausoleil était fier de l'engagement de son groupe de jeunes. Ultimement, la cerise sur le gâteau c'est notre participation aux séries éliminatoires, j'ai la ferme conviction que l'on a amené l'équipe au-delà des attentes au niveau du développement de nos joueurs.

On a joué l'équivalent de deux 7e matchs en expérience contre Shawinigan, qu'on a remportés en plus ! C'est un exploit peu banal pour une équipe qui était très jeune.

Une citation de :Serge Beausoleil, entraineur-chef

Les gestionnaires de L'Océanic et le défi COVID-19.

Alexandre Tanguay, président du conseil d'administration et gouverneur, et Éric Boucher, président et directeur administratif, étaient sereins au terme de la saison. Ils sont pris le temps de remercier plusieurs collaborateurs, dont la Ville de Rimouski. Selon messieurs Tanguay et Boucher, les partenaires financiers, les commanditaires, les annonceurs n'ont pas quitté le bateau malgré la pandémie et l'absence de partisans dans le Colisée.

Un des billets offert aux élèves d'une école de Rimouski pour une partie de L'Océanic contre les Tigres de Victoriaville en 2017.

L'Océanic fût l'une de seules équipes, sinon la seule, à voir tous ces matchs locaux télédiffusés en plus des parties de la ronde quart de finale contre Shawinigan. (archives)

Photo : Radio-Canada

Comme toute entreprise privée de ses revenus pendant 18 mois, la situation financière de L'Océanic n'est pas rose. L'équipe va encaisser des pertes selon les dirigeants, mais grâce aux soutiens de ses partenaires et du gouvernement du Québec qui a accordé une subvention d'un million de dollars, l'équipe pourra garder la tête hors de l'eau selon Alexandre Tanguay, président du conseil d'administration Une aide qui nous a permis de continuer nos activités et d'encadrer nos jeunes, on va avoir à travailler ça avec nos partenaires pour rattraper ça au cours des prochaines années.

Les prochaines semaines seront importantes pour retrouver l'adhésion du public, des partisans qui devront reprendre le chemin de la 2e rue à Rimouski. D'ailleurs, l'espoir renaît depuis les annonces de mardi du gouvernement du Québec. Depuis mercredi matin, des employés contactent les abonnés afin de s'assurer de leur fidélité indique monsieur Tanguay.

On veut que les gens viennent vivre un événement, tout ça avec une équipe sur la patinoire, des jeunes qui ont notre logo et notre région à cœur. Ça va être la solution gagnante pour ramener les gens à encourager notre équipe au Colisée.

Une citation de :Alexandre Tanguay, président du conseil d'administration

En terminant, rappelons que la ligue junior majeure du Québec tiendra son repêchage à la fin juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !